Au départ nous étions partis pour faire juste quelques courses, et du coup nous y sommes restés toute la journée. Nîmes est une très belle et grande ville; il faudrait au moins 4 jours pour tout découvrir et visiter. Là je vous montre juste les 3 endroits les plus touristiques.

Créée il y a plus de 2 000 ans autour d’une Source divinisée que l’on appellera plus tard Nemausus (située dans les actuels jardins de la Fontaine), Nîmes fut l’une des plus importantes colonies du monde romain. Traversée par la Via Domitia, route qui reliait Rome à l’Espagne, elle était déjà située à un carrefour commercial et culturel de toute première importance.

Nîmes a connu son apogée sous le règne de l’Empereur Auguste. C’est de cette époque que datent les célèbres monuments romains de la ville, parmi les plus beaux et les mieux conservés de l’ancien empire :

Les arènes, amphithéâtre remarquablement conservé qui fut, au gré de l’histoire, lieu de spectacle, forteresse et place d’habitation, et dont la colossale restauration est en cours jusqu'en 2025

La Maison Carrée, temple dédié à Lucius et Caius, fils et petit-fils adoptifs d’Auguste, récemment restaurée

La Tour Magne, la Porte Auguste et la Porte de France, témoignages de l’ancienne enceinte de la ville

L’aqueduc de Nîmes, dont le plus formidable vestige est le Pont du Gard

Le castellum divisorium, point d’arrivée de l’aqueduc de Nîmes

Le temple de Diane, dans les jardins de la Fontaine

Le crocodile emblème de la ville

crocodile

Après la campagne d’Egypte, certains des soldats d’Auguste s’installèrent à Nîmes. Leur victoire fut symbolisée par un crocodile enchaîné à un palmier, une représentation reprise alors sur des pièces de monnaie frappées à Nîmes et devenue bien plus tard (sous François 1er) les armes puis l’emblème de la ville.

clounimes

En 1985, Philippe Starck revisita le symbole, en le modernisant tout en en conservant la symbolique romaine : c'est ce logo que l'on peut voir aujourd'hui, disséminé un peu partout dans la ville, et notamment sur les clous présents aux abords du quartier de l’Écusson.

Les arènes

arènes 1

arènes

L'amphithéâtre de Nîmes, daté du 1er siècle de notre ère, est l'un des mieux conservés du monde romain.

L'amphithéâtre mesure 133m de long pour 101m de large. Deux carrières situées à proximité de la ville, Barutel et Roquemaillère, ont fourni les pierres pour sa construction. Sa façade extérieure, haute de 21m et composée de deux niveaux d'arcades, est divisée en 60 travées. Un système de galeries voûtées et d’escaliers rayonnants permet aux spectateurs de gagner rapidement leur place.

Dans l’Antiquité, plus de 20 000 personnes, réparties selon leur rang social, pouvaient assister aux spectacles offerts par les notables. La disposition des gradins offre de toute part une visibilité parfaite sur la piste, l’arena.

Depuis la fin de l’époque romaine, l’amphithéâtre échappe à la démolition grâce à une occupation continue. Dès le VIe siècle, le monument est transformé en forteresse. Les arcades sont murées. Les vicomtes de Nîmes et les chevaliers des Arènes s’y établissent au Moyen-Âge. Au XIVe siècle, l’édifice perd sa fonction militaire. Il est encombré de constructions privées : maisons, ateliers, entrepôts. Le quartier des Arènes subsiste jusqu’en 1809. Après la démolition des maisons et le dégagement de la piste, plusieurs années de travaux seront nécessaires à sa restauration.

Aujourd'hui, l'amphithéâtre offre son cadre prestigieux à de nombreux événements. Il accueille corridas, concerts et manifestations sportives.

arènes 2

une petite partie restaurée

arènes 3

Puis nous remontons le Boulevard Victor Hugo en passant devant l'église St Paul (en travaux)

L'église Saint-Paul est une église de style néo-roman située à Nîmes, dans le département du Gard et la région Languedoc-Roussillon. Classée monument historique en 19091, elle possède un puissant clocher s'élevant à 62 mètres à la croisée du transept. L'église a été édifiée de 1835 à 1849 sur des plans de l'architecte Charles-Auguste Questel.

église St Paul

La maison carrée

C’est le monument antique le mieux préservé en France et le seule temple romain dans le monde qui est entièrement intact. Édifiée entre 20 et 12 av. J.C., la Maison Carrée dominait le Forum (coeur administratif et économique de la cité romaine). Elle mesure 26m de long, 15m de large et 17m de haut

Dédiée aux héritiers d'Auguste - Caius et Lucius Cesar - son architecture et ses décors s'inspirent des temples d'Apollon et de Mars Ultor à Rome.  26 mètres de long et 17 mètres de haut, la Maison Carrée montre de beaux et harmonieux éléments de l'architecture classique.

Les façades sont composées de colonnes corinthiennes, six devant et onze de chaque coté. Quinze marches mènent au «  pronaos  », le vestibule, délimité par une colonnade. A l'intérieur, la «  cella  » ou sanctuaire abritait la statue de la divinité, qui dans ce cas aurait été l'empereur et ses petits-fils.

Au cours des siècles qui suivirent la chute de l'empire romain, le bâtiment servit successivement de maison consulaire, maison de chanoines, écurie, siège de la première préfecture du Gard, avant de devenir le dépôt des archives départementales. Des travaux de restauration entrepris au XIXè siècle, dans les années 1990 et encore entre 2006 and 2008 ont permis au temple de retrouver sa gloire d'antan.

maison carré 1bb

maison carré

maison carré b

quelques détails d'architecture

maison carré 2

maison carré 3

maison carré 4

maison carré 5

maison carré 4 b

maison carré 5b

maison carré 6

Au hasard des rues

rues

rues 1

rues 2

rues 3

rues 4

Le square Antonin

squre 1

square

Au loin la Tour magne que nous n'avons pas eu le temps de visiter

tour Magne

Et nous arrivons sur les quais de la fontaine, en route pour les fabuleux jardins du même nom

fontaine

fontaine 1

poissons

L'entrée des jardins

entrée fontaine

et un petit clin d'oeil à une amie

DSC_0009

A suivre: la visite des jardins....