Je vous ai déjà montrer ce village que j'aime beaucoup car très typique, contrairement à Gruissant marina que je n'aime pas du tout.

J'y suis allée plusieurs fois en été avec  tout les touristes. Cette fois ci profitant d'une belle journée d'automne ensoleillée et sans vent, j'ai emmené ma fille à la découverte de ce village.

Un vrai plaisir de déambuler dans les ruelles désertées par les touristes; nous avons eu la Tout Barberousse et l'église Notre Dame de l'Assomption pour nous toutes seules.

Mais d'abord un peu d'histoire

Gruissant a reçu son nom d'un des vétérans de la Xème légion venu coloniser la région en 45 avant JC. Mais le territoire de Gruissan a été habité bien avant par des groupes humains dès l'époque de Néanderthal.

A l'époque romaine, le sort de Gruissan est lié à celui de la capital Narbonne.La présence romaine a apporté un grand degré de bien être matériel et moral jusqu'au moment des invasions barbares au Vè siècle.

A cette époque, les rivages vont être désertés par crainte du danger venu de la mer et les populations se regrouperont à l'intérieur des terres. Au XIIIè siècle, le village de Gruissant change d'emplacement: la population vient se placer sous la protection du château fort. S'adossant au mamelon de rocs escarpés qui le supportent, les maisons se construisirent d'abord au midi, puis tout autour, à mesure que l'étang se comblait.

1

C'est l'archvêque de Narbonne qui était en possession de la seigneurie de Gruissant, à partir de 1296. Pour assurer la protection de Gruissan, l'archevêque y entretenait "un navire de guerre" pour défendre les habitants contre les attaques des pirates.

En 1245, une tour est construite par l'archevêque Guillaume de Broa dans le château, tandis que le village est fortifié. Ce château joua un rôle important pendant les guerres de la Ligue, aggravées par la rivalité des Montmorency et des Joyeuses.

Aux alentours de 1590, se place l'intervention De Gaspard Dot, dit Barbe Rousse, qui semble avoir donné son nom à la tour. En 1632, le roi Louis XIII ordonna le démantèlement de nombreux châteaux du Languedoc. Le château fut ainsi abandonnéet sa destruction s'effectua lentement sous les coups des habitants qui l'exploitaires comme une carrière.

La communauté gruissanaise fut administrée à la suite de l'édit de 1692 par un conseil politique, avec maire, lieutenant et consuls.

De la période révolutionnaire émerge une personnalité , celle du curé Jean Antoine Passenaud. Il comparut à 3 reprises devant les tribunaux, fut emprisonné et finalement relaxé; il reprit ses activités de curé de Gruissant et de secrétaire de la municipalité en 1797 jusqu'à sa mort en 1826. C'est à lui que l'on doit la formation des capitaines au long cours de Gruissant.

Les gruissanais dont la fortune était solidaire de celle de Narbonne connurent une activité maritime importante liée au commerce alors à son apogé au XIIIè siècle, puis connaît une brusque décadence dans la première moitié du XIVè siècle.

Au début du XVIIIè siècle, il n'y a plus à Gruissants que des pêcheurs sédentaires, des agriculteurs et des bergers. Mais à la fin de ce même siècle et au début du siècle suivant, l'activité maritime reprend de l'importance.. Au cours du XIXè siècle, l'activité maritime de Gruissan connaîtra un développement exceptionnel. Cette activité sera ruinée par l'apparition de la vapeur et les marins de Gruissan seront contraints d'émigrer à Marseille pour continuer à naviguer.

Extraits de la fiche d'information de Jean PAUC

Le village vu des étangs

2

3

La Tour Barberousse

4

 et la vue que l'on a de là haut.

Spectacle dont je ne me lasse pas, avec les marais salins, Gruissant marina et son embouchure, Gruissant village et ses étangs et flamands roses.

5

7

6

8

9

10

11

12

13

14

au hasard de la ballade dans les ruelles

15

16

17

18

26

25

le long de l'étang

19

20

21

22

les bateaux de pêcheurs

23

24

et l'impressionnant cimetière qui s'étale sur 4 niveaux. Très impressionnant ces immenses cavaux façonnés et ciselés, qui regroupent des générations de familles. Le plus vieux que j'ai pu voir date de 1848.

27

28

29

30

et enfaisant des recherches sur le net, il y a toute une partie du village que nous n'avons pa eu le temps de faire: le pech des moulins.

Ce sera l'occasion d'une prochaine ballade aux beaux jours.