A 68 km de Valence et accrochée à son promontoire rocheux, Requena fut un haut lieu stratégique au Moyen Age. Agencée selon le modèle classique des villes hispano mauresques, on y rencontre un savant mélange de style gothique isabelin comme la cathédrale de Santa Maria, de l'architecture médiévale comme le palais du Cid ou encore du style arabe comme le château et le donjon. Aujourd'hui la ville vit essentiellement de la vigne.

C'est donc armés d'un plan en anglais que nous allons parcourir les ruelles de Requena. Ce qui m'a fait bizarre c'est que à part le château (qui était fermé à cette époque de l'année), rien ne se visite , sauf le musée du vin. On passe devant des façades, des portes, des couloirs, des placettes; c'est étrange comme balade.

On commence par une petite montée, la Cuesta del Castillo. C'était la route principale et la porte d'accès à la vieille ville.

1

La Torre del Homenaje,antique tour de vigie construite par les arabes avec leur mortier très spécifique pour la 1ère partie, puis remaniée par les chrétiens au XVè. Aujourd'hui c'est le musée de l'histoire de la ville

2

La forteresse ou l'Alcazaba, située en haut de la ville pour des raisons défensives, elle était la résidence de l'état major. Elle a été récemment complètement restaurée.

3

La place du château. De forme quasi rectangulaire, il y avait une fontaine centrale (aujourd'hui remplacée). On peut y voir les restes archéologiques d'une excavation retrouvée en 1999.

6

5

La Casa del Arte Mayor de la Seda. Et son rétable en azulejos qui représente San Jeronimo patron des arts.

C'était le lieu de rencontre des marchands de soie et de la guilde des tisserants.

7

La Cuesta de las carnicerias, appelée aussi porte de Valence. C'était une entrée à la zone fortifiée du noyau de la ville durant l'antiquité. Son nom vient des étals de bouchers qui y existaient.

8

La Capilla de San Julian; elle a été construite sur les fondations de la Torre Redonda, démolie en raison de son délabrement, puis reconstruite et bénie en 2003

9

L'Iglesia de Santa Maria, déclarée monument national, sa magnifique façade est un exemple typique du style gothique isabelin.

10

La Casa de Santa Teresa. Aujourd'hui se sont les archives municipales. La légende dit que la Sainte aurait logé ici.

11

La Iglesia de San Nicolas. La restauration de l'église a permis de dater le temple originel du XIIIè, bien qu'il puisse y avoir un espace religieux dessous beaucoup plus ancien. Plusieurs styles se succèdent: gothique isabelin au milieu du XVè; renaissance au XVIè et néo classique au XVIIIè.

13

Restes de murailles

12

Le Callejon de Paniagua. L'allée tire son nom d'un célèbre célibataire "Juan de Pan Y Agua" (d'où Paniagua) qui a ensuite cédé sa maison à un curé en 1535.

14

Le Palacio Cid. Aujourd'hui musée du vin cette ancienne forteresse abritait les chevaliers et leurs écyuyers de la Nomina del Rey. La légende veut que le Cid et le roi Alfonso VI y arrangèrent les mariages de leurs enfants.

15

Le musée d'art contemporain

16

La Cuesta y Puerta del Angel, aussi appelée porte de la fontaine. La porte donnait accès à la ville fortifiée face à Tolède. Cette porte contient 2 petits rétables carrelés dédiés aux "Saints Guard's Angel et sa Lady of Abandoned"

17

Puerta y calle del Cristo. Elle donnait accès à la Médina. La porte a été restaurée en 1741 et l'église reconstruite en 1781

19

20

Arco del Ovejo, construit dans le mur du quartier mauresque, il permettait le transit vers le quartier juifs où les guildes des forgerons, artisans et orfèves se retrouvaient pour échanger

18

La Capilla de la Comunion d'où on a une vue sur le dôme néo classique et la tour de 40m de haut de la iglesia El Salvador.

22

Nous voilà arrivés devant la partie la plus intéressante de notre balade: la visite des grottes de la ville. Elles  servaient de refuge lors des guerres. Puis elles servirent pour entreposer et stocker les graines et autres denrées et pour finir furent transformées en cave pour faire et y conserver le vin. C'était très impressionnant.

Cuevas de la Villa; elles ont été vidées, nettoyées des décombres et reliées par des tunnels durant les années 1970

21

23

24

25

L'ossuaire de l'église San Salvador

26

Ainsi se termine notre balade à travers le passé historique de la ville. Bon parfois nous étions assez perplexes devant ce qu'on voyait et les explications en anglais. La ville ayant été pas mal remanié, il fallait parfois un peu d'imagination pour comprendre. Mais dans l'ensemble ce fut encore une chouette balade et une belle découverte.