Dans la série des fruits et légumes que je découvre à Tahiti, aujourd'hui je vous présente: le mangoustan

mangoustan-chantal-alexandre-tahiti-iti

mangoustan-jaune-th

 

et comme toujours, quelques infos glanées sur Tahiti Héritage:

Le mangoustanier (Garcinia mangostana) est un arbre originaire d’Asie du sud-est (Malaisie). Son fruit est le fameux mangoustan qui est considéré comme étant le meilleur des fruits tropicaux.
Le principal problème est la très longue période juvénile, de 6 à 15 ans, avant que l’arbre ne commence à donner des fruits. Ensuite, l’arbre donne entre 500 et 1 500 fruits par an.

Un Tahitien à la main verte, Talo Pambrun, réussit après de nombreux essais la première greffe au monde de mangoustanier, ce qui n’était pas possible d’après les botanistes. Cet arbre situé à Tetavake à Punaauia produit encore chaque année des fruits. Harrison Smith planta le premier mangoustanier de Tahiti, qui l’avait rapporté de Sarawak, en 1921, dans son jardin de Papeari.

Le fruit des dieux
Le mangoustan, appelé « Fruit des dieux », est une baie charnue de 8 cm de diamètre, avec une coque épaisse de couleur vert pâle à jaune avant maturité, puis rose, rouge, violet rougeâtre et enfin violet foncé à complète maturité. Sous la coque se trouvent cinq à six quartiers triangulaires blancs et tendres qui peuvent contenir des petites graines aplaties qui ne se mangent pas. La pulpe est juteuse et sucrée au goût fin mêlant agréablement l’acide et le sucré. Le mangoustan est consommé nature et bien mûr en enlevant les quartiers blancs à la main ou à la cuillère. Il se prépare également en jus, sorbet, glace, sirop, confiture, salade de fruit et même en bonbons.

Vertus médicinales du mangoustan
Ce fruit a une valeur nutritionnelle exceptionnelle. On y trouve des antioxydants, des fibres et des glucides en quantité considérable ainsi que les vitamines A et C, du calcium, du potassium, et du fer et toutes les formes de vitamines B.
Plusieurs parties du mangoustanier sont utilisées dans les pharmacopées asiatiques traditionnelles. La peau du fruit, les feuilles et le coeur de l’arbre sont employés pour soulager les douleurs abdominales, traiter la diarrhée, les infections, les inflammations et pour prévenir les troubles cardiovasculaires et le cancer.

mangoustan-coupe

 

Place à ladégustation

DSC_0002

DSC_0005

La peau du fruit est assez épaisse, un peu difficile à couper. L'intérieur est fait de 5/6 quartiers blancs, d'aspect un peu cotonneux, très juteux.

Au goût c'est frais, légèrement acidulé et juteux. J'aime beaucoup.

Un petit bémol cependant: il faut le consommer dès l'achat, car au bout de 2 jours l'intérieur commence à devenir blette.

C'est pour l'instant le numéro 1 de mes fruits prérérés ici, à égalité avec le pakai. Viennent ensuite la pomme étoilée et l'abiu.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, la beauté intérieure des différents fruits que je vous ai montré dès qu'on les ouvre: ils ont chacun un motif spécial. La nature fait vraiment de belles choses.

Jeudi