La semaine dernière c'était la 7ème édition de la semaine du monoï.

L'occasion de découvrir diverses façons de faire son monoï dans les 5 archipels invités cette année: les Archipels des Tuamotu, de la Société, des Gambiers, des Marquises et des Australes.

J'y ai passé la journée, assistant aux diverses démonstrations, allant sur les stands de vente, et même fabricant ma propre préparation de monoï au "bar à monoï" de mon ami Olivier.

Cette année le thème était: ces plantes qui font le monoï. En effet si on connait le monoï au tiaré, jasmin, vanille, coco, frangipanier, on connait moins le monoï médicinal qui permet de soigner les rhumatismes, arthroses, crampes, sporiasis, piqûre, entorse eu bien d'autres en fonction des plantes et racines qui macèrent dedans. De même le très surprenant monoï au basilic ou au combawa, très frais sur la peau.

Une bien plaisante journée que j'ai terminé par un bon massage du dos et quelques achats.

affiche

STANDS 1

stand 2

tamanu

divers

 

La fameuse huile vierge de coco non raffinée aux multiples vertues, mais assez chère.

huile coco 1

huile coco 2

 

Mes achats: du monoï, une eau parfumé pour la maison, un petit flacon d'huile de coco vierge pour mes rides (lol) et du monoï médicinal pour soulager mes crampes qui m'empêchent de dormir.

mes achats

 

Et ma création: un monoï personnalisé aux senteurs de tiaré, jasmin et bambou. Un bonheur.

 

ma création

 

Voilà; demain je reviens pour prendre le truck qui va nous emmener faire la visite de l'huilerie de Tahiti qui fabrique l'huile utilisé pour le monoï et la fabrication de produits cosmétiques. Mais çà c'est une autre histoire.

Capture d’écran 2016-10-12 à 09