Mardi devait être notre journée mère/fille comme à chaque fois que nous nous retrouvons.

Nous avions prévu de la passer au village de Noël de La Défense. Mais rien ne s'est déroulé comme prévu;

D'abord parce qu'arrivées sur l'esplanade, nous avons eu la désagréable surprise de voir que le marché était terminé depuis la veille.

Direction donc les restaurants, mais vu l'heure (il était midi) il y avait des queues interminables à chaque enseignes. Ce qui nous a passablement énervées. Surtout après avoir patienté plus de 30 minutes, sans voir la queue bouger d'un centimètre!!

Du coup, nous avons abandonné l'idée de déjeuner à la Défense, et nous sommes dirigées sur Les Champs, dans une pizzeéria. la encore la queue, mais çà allait nettement plus vite et nous nous sommes vite retrouvées attablées devant une belle et bonne assiette de linguini de la mer et un verre de vin.

Puis pour digérer, ballade sur les Champs et sous les arcades de la rue de Rivoli, où ma fille m'a proposé d'aller chez Angelina,le temple du chocolat chaud, que je ne connaissais pas du tout. Et je dois dire que je n'ai pas été déçue. Un cadre et un service au top, et leur chocolat chaud l'africain accompagné d'un cheese cake: une vraie tuerie!!!!

Voilà ce que j'ai trouvé sur le net (article et photos viennent de l'internaute Restaurant Magazine)

57085

L'histoire d'Angelina remonte à il y a un peu plus d'une centaine d'années. C'est en 1903 que le confiseur autrichien Antoine Rumpelmayer décide de s'installer sous les arcades de la rue de Rivoli à Paris et d'y créer un salon de thé qu'il baptisera du nom de sa belle-fille. L'établissement ne tarde pas à attirer le Tout-Paris. Coco Chanel et Marcel Proust, entre autres, y avaient leurs habitudes. 

Le salon de thé a traversé les ans en gardant toute son authenticité. A voir les gourmands qui patientent tous les jours devant, Angelina fascine toujours autant !  Le décor de style Belle Epoque a été gardé intact, tout comme les deux spécialités de la maison : le Mont-Blanc et le chocolat chaud l'Africain. 

En janvier 2005, Angelina a été repris par le Groupe Bertrand qui a souhaité faire entrer la maison dans une nouvelle ère. Avec le recrutement d'un nouveau chef pâtissier qui n'est autre que Sébastien Bauer, ancien Chef Création aux côtés de Pierre Hermé, le Groupe Bertrand a voulu redonner à Angelina toute sa splendeur et sans doute, tout en respectant les traditions, l'inscrire au rang des meilleures pâtisseries de la ville. Depuis son arrivée aux commandes, le chef pâtissier a revu la carte des pâtisseries et a élaboré une nouvelle collection de 8 créations et 5 macarons. Des pâtisseries belles à croquer et particulièrement réussies. Il y a fort à parier que le Saori, le Trois Carats ou l'Olympe viennent prendre place à côté du cultissime Mont-Blanc dans l'histoire de la maison. 

57043

57067

57077

57073 

Et voilà mes photos

20141230_171532

20141230_152854

20141230_152900

20141230_153851

 

20141230_153824

20141230_154203

20141230_154328

 

Finalement cette journée qui avait plutôt pas trop bien commencé, c'est merveilleusement terminée.

j'ai encore découvert un des endroits de la capitale que je ne connaissais pas pour mon plus grand plaisir.