Un petit aperçu de cette ville attachante, avec tout d'abord un petit cours d'histoire/géo:

Mahajanga, francisé en Majunga, plus grande ville de la côte ouest de Madagascar, tiendrait son nom soit du malgache ''Maha Janga'' ('qui apporte la guérison'), le roi Andriamandisoarivo y aurait guéri de quelque mystérieuse maladie, soit plus vraisemblablement du swahili ''Mji angaïa'' ('Cité des fleurs').

Quoiqu'il en soit, lorsque le roi décida au milieu du 18ème siècle, de favoriser l'essor du commerce régional, il délaissa la capital du royaume, Marovoay, au profit de Mahajanga. L'objectif était de développer les échanges extérieurs : esclaves et fusils, pierres précieuses, étoffes, épices et outils, qui firent le succès du Port, aujourdh'ui le 2ème du pays.

Mahajanga est un carrefour, une ville de rencontres et d'échanges, largement ouverte sur le Canal du Mozambique, les Comores toutes proches, l'Afrique, le Moyen Orient et l'Europe . Ville de 250 000 habitants, très cosmopolite, elle est composée de Sakalavas, Tsimihetys, de Merinas, de Comoriens, d'Arabes, d'Indo Pakistanais, de Chinois, de Métropolitains.....

2ème port de Madagascar après Tamatave, Majunga est aussi l'une des villes, si ce n'est la ville la plus chaude du pays. La saison des pluies est marquée de très fortes pluies mais courtes et vite séchées par le soleil, tandis que la saison sèche est ... vraiment très sèche. Mahajanga est également un des lieux de villégiature de prédilection pour les habitants de la capitale de Madagascar, Antananarivo.

Histoire de Mahajanga

L'histoire de Mahajanga débute au XVIIIè siècle lorsqu'est créée la dynastie Sakalava du Boina. Grâce à sa situation privilégiée sur l'estuaire de la rivière Betsiboka, dans la Baie de Bombetoka, Mahajanga ne tarda pas à devenir un lieu d'échanges entre Madagascar, le littoral africain et le Moyen-Orient. Après la disparition mystérieuse de son souverain en 1780, Mahajanga rejoint le royaume du roi merina Radama 1er
En 1895, les Français décident d'en faire leur base d'opérations pour le corps expéditionnaire qui allait, deux ans plus tard, transformer Madagascar en protectorat.

*********************************************

Mahajanga se divise en deux : la vieille ville assoupie, où la ruine menace de beaux édifices, et le secteur plus récent de l'est de la cathédrale, dont le principal point d'intérêt est le stationnement des taxis-brousse.

Mahajanga est une ville très étendue, environ 10 km autour du centre ville. Pour en avoir un aperçu, il faut monter au "Plateau des Tombes", l'ancien cimetière aujourd'hui déplacé pour permettre l'accroissement de la ville, et grimper les 5 étages du bloc administratif, afin de pouvoir admirer la vue panoramique sur les quartiers est de Mahajanga: une cité aux couleurs blanche, ocre, vermillon, perdue dans la verdure.

 

mahajanga 1

mahajanga 2

mahajanga 3

mahajanga 4

mahajanga 5

Et petite anecdote: nous entendant discuter dans le couloir, Monsieur RAKOTOARISON, le Chef du centre fiscal, est soti de son bureau voir se qui se passait. quand il nous a vu, il nous dit:

"ah photos!!" "Venez dans mon bureau, voir l'autre côté"!!

mahajanga 6

Sympathique ce Chef.

puis nous nous sommes promenés à pied dans la ville, surtout dans les quartiers coloniaux.

le meilleur moyens de découvrir la ville, rest la marche à pied, bien sûr, mais aussi les pousse pousse très colorés, qui grouillent partout, transportant aussi bien des gens, que de lourdes charges (on  a vu un homme qui tirait une charette avec au moins 200 kilos de tomates en cageot de bois!)

mahajanga 7

 

PC240064

Et encore une chose qui m'amusait beaucoup: les publicitées sont peintes directement sur les murs des magasins! Du coup quand le produit change, il faut tout repeindre!!

mahajanga 8

mahajanga 9

mahajanga 10

Mahajanga est une véritable fourmillère, toujours en action. Il y a du bruit, beaucoup de poussière, énormément de monde, des pousses pousses, des taxis qui zig zag à grands coup de klaxon; Tout cela cohabite dans une atmosphère joyeuse.

Jusqu'au moment sacré de la sieste: de 12 heures à 15 heures, où là toute la ville s'endort comme si un djinn malicieux avait jeté un sort!

CHUUUUUUT!!!!!!