Quittant la Bastide d'Olette pour grimper dans la montagne. la route en lacets est bien sinueuse et pas très large. Nous arrivons au vicomté d'Evol, et son château sur les hauteurs domaine de la famille de So,comme je vous l'ai dit dans mon précédent post.

20200203_181411

La surprise de ce village tient dans l'unité des constructions de cet ancien village médiéval. La 1ère construction date de 957. Le village est aujourd'hui classé parmi les plus beaux villages de France.

20200203_181518

Les maisons s'allongent le long de la route qui mène à l'église. Les murs des maisons sont en schiste, les pierres empilées les unes sur les autres, les toits en lloses de schiste local.

20200203_181656

Les rues y sont étroites, parfois en escaliers

20200203_181752

20200203_182055

20200203_182129

20200203_182225

A l'entrée du village a été conservé le lavoir. Il y a 3 lavoirs en tout dans le village.

20200203_182402

le 2ème avec d'un côté l'abreuvoir et de l'autre le lavoir

20200203_182458

20200203_182610

et le 3ème

20200203_182642

L'eau ne manque pas; un petit canal traverse le village ce qui fait que quel que soit l'endroit où vous vous trouvez, vous êtes bercé par le chant de l'eau; c'est reposant et agréable.

Quelques fontaines

20200203_182736

Victime de l'exode comme beaucoup d'autres communes, Evol qui comptait près de 420 habitants en 1851 a vu sa population décroître. Aujourd'hui 40 habitants font vivre le hameau.

Les maisons ont été rénovées en respectant les constructions d'autrefois. Ainsi la typicité du village a été conservée.

Ses fours à pains débordant des parois témoignent de la vie rurale du début du siècle.

20200203_182919

En sortie de village se dresse l'église Saint André d'Evol. Elle date du XIèet est classée monument historique.

Nous ne pourrons pas la visiter car elle est fermée pour cause de rénovation, mais un panneau devant la grille nous donne quelques explications

20200203_183322

20200203_183229

A nef unique, pourvue d'un large chevet semi circulaire à arcatures lombardes, elle a dû être agrandie à la fin du XVIIIè par une grande chapelle rectangulaire dédiée à Notre Dame du Rosaire, qui abrite le plus ancien retable du Rosaire du Roussillon daté de 1578 - 1580, de style renaissance.

L'église renferme aussi le plus précieux retable gothique du XVè dédié à Saint Jean Baptiste.

20200203_183355

20200203_183458

Les deux arceaux situés à gauche du portail d'entrée de l'église sont les vestiges d'une construction couverte à l'origine. Il s'agit du conjurador, d'où les prêtres en cas de danger venaient bénir les éléments pour conjurer le mauvais sort et éloigner orages, foudre, grêle et tempêtes.

20200203_183538

Nous terminons cette petite balade avec quelques jolies plaques

20200203_183716

et détails

20200203_183821

 

Et ce jour là c'était le jour de passage de l'épicier. Il monte au village une fois par semaine et ce qu'elles que soient les conditions climatiques

DSC_5264

 

Vraiment ce village mérite bien sa classification; ce fut un enchantement de s'y promener, bercé par le chant cristallin de l'eau.