Depuis la fondation de la ville par le roi Alphonse II d'Aragon en 1171, l'église de Santa María de Mediavilla a une position privilégiée, rattachée au diocèse de Saragosse. L'église d'origine datant du dernier tiers du XIIe siècle a été construite dans le style roman.

Au XIIIe, les musulmans désormais installés dans la région, vont la restructurer en style mudéjar. 

La tour est construite en 1257. C'est l'une des plus anciennes tours mauresques d'Espagne. De plan carré, elle est abondamment décorée de carreaux et céramiques vernissées. Elle a été surmontée d'une lanterne octogonale au XVIIe siècle.

Après le résultat artistique réussi de la tour, la transformation de l'édifice continue, sous la direction du morisque Juzaff. Il fait rehausser les nefs (conformément à la tendance du style gothique à faire des églises plus élancées), améliore ainsi l'éclairage de l'édifice, fait construire trois nouvelles absides mudéjares, une croisée du transept en rapport avec ces nouveautés, et couvre les nefs dans le même style. Les travaux se terminent en 1335 sous la direction du maître d'ouvrages maure Yuçaf de Huzmel. (source Wikipedia)

20191210_160537

20191210_160630

20191210_160708

20191210_160732

20191210_160811

La tour de style typiquement mudéjar; c'est la plus ancienne des tours de la ville, elle date de 1257

20191210_160850

Les deux portes,

20191210_160923

dont celle ci oeuvre de Pablo Monguio du début du 20è.

20191210_161002

Le dôme (cimborrio) a été conçu en 1537 par «Botero» Juan Lucas. Il a été réalisé en 1538 par le maître maçon Martín de Montalbán. La tour-lanterne de la coupole devait éclairer le nouveau retable de 1536, un chef-d'œuvre de la Renaissance du sculpteur Gabriel Yoly.

20191210_161602

Le plafond à caissons mudéjar est une des merveilles de la cathédrale. Il a une fonction éminemment décorative, mais aussi une fonction de soutien de la partie supérieure de la nef et de renforcement de la structure, ce qui est inhabituel. Il a été appelé la « Chapelle Sixtine » de l'art mudéjar, pour sa haute valeur architecturale et artistique.

Il mesure 32 mètres de long et date du XIVe siècle. La décoration des caissons comporte des thèmes historiques, religieux, et de peinture des mœurs : fonctionnaires, artisans, personnages historiques, créatures fantastiques

20191210_162220

20191210_162256

20191210_162345

El retable mayor

Sculpté en bois au milieu du 16è par le français Gabriel Joly. Il est considéré comme l'un des meileurs ensemble sculptural de la renaissance en Aragon et représente les mystères de la vie du Christ et de sa mère.

20191210_161938

20191210_161908

La capilla de la Coronacion

Elle abrite un magnifique rétable de style gothique, d'auteur inconnu. Il représente au centre le couronnement de la Vierge. C'est une oeuvre espagnole de grande valeur.

20191210_162001

La capilla de la Inmaculada

L'évêque Perz prado fit construire cette chapelle baroque en l'honneur de l'Immaculée Conception. Au centre apparait une image de la vierge, oeuvre du sculpteur Francisco moya et dorée par Francisco Villaroya.

20191210_162145

La capilla de los santos reyes

Elle fut construite par le mécène Don baltasar de Navarra. Le rétable est baroque. Au centre on peut voir une copie du tableau de Rubens: l'adoration des rois, réalisée par le peintre aragonais Francisco Jimenez.

20191210_162045

D'autres photos dont je n'ai pas trouvé d'explications,comme l'orgue, caché derrière des grilles de style gothique flamboyant oeuvre du Maître Canamache en 1491

20191210_161627

20191210_161818

D'autres plafonds

20191210_161654

20191210_161728

Les stalles

20191210_161452

l'autel

20191210_161541

Nous n'avons pas pu monter dans la tour ni le döme, réservé uniquement aux visites guidées( en espagnol uniquement, dommage)

pour finir quelques détails de la porte et de la tour

20191210_161105

20191210_161309

20191210_161339

20191210_161412

Ainsi se termine notre visite de cette ville. Ce fut une sacrée découverte. on en a pris plein les yeux. Vraiment une étape qu'on ne regrette pas.

20191120_183349