Nous voilà  donc à  Peniscola, une ville que nous avons connue il y a 25 ans, et qui s'est considérablement agrandie et modernisėe et pas toujours en bien.

20191110_191742

20191110_191830

Nous ne reconnaissons plus rien, et la vieille ville semble perdue au milieu.

C'est justement là  que nous allons.

Couronné par ce qui était la demeure du Pape Benoît XIII, un château forteresse du XIVè s'élève à  64m au dessus de la mer, sur un rocher imposant.

20191110_185456

Au pied de la muraille, se sont les fondetes que nous voyons en premier. Ces sources d'eau douce provenant de l'autre partie des murailles après la construction du port en 1925, servaient de lavoirs pour les filets de pêche.

J20191110_185353

 

Nous entrons dans la ville par le portal de Sant Pere.  Contruite en 1411 sur ordre de Benoît XIII, cette arche  permettait un nouvel accès à la ville par voie maritime, la mer atteignant alors les murailles. Dans la partie centrale on distingue le blason du Pape.

Anecdote: à  l'époque du schisme occidental, St Vicente Ferrer  est entré par là  pour convaincre le pape d'abdiquer. La réponse fut le célèbre: non possumus,  car il se considérait comme le seul vrai pape.

20191110_185545

20191110_185616

Un peu plus loin, le forti del Bonet, construction en partie détruite lors de la guerre d'indėpendance de 1812/1814

20191110_185658

 Et son bufador,  un tunnel naturel qui perce le rocher sur lequel se trouve la ville et qui communique avec la mer.

20191110_185810

20191110_185913

Çà commence à  grimper dur comme l'attestent ces quelques ruelles

20191110_191956

20191110_192042

 

Nous arrivons devant l'église Santa Maria dont l'origine remonterait au 13è, date de la conquête, comme le laisse supposer sa porte romane.

Des traces gothiques aussi car reconstruite au milieu du XIVè , suite à un incendie.

La construction actuelle est du XVIIIè quand elle fut agrandie dans un style néoclassique. Sa dernière rénovation date de 2005.

20191110_190108

20191110_185943

 

Je n'ai fait que très peu de photos car il y avait une sorte de fête à  l intérieur et aucune explications sur ce qui s'y trouvait.

20191110_190206

20191110_190251

20191110_190335

 

Juste en face se trouve l'hôtel de ville qui date lui du XVIè.  En façade le blason de la ville porte l'inscription latine: diligite justiciam qui judicatis  terram  anno  1596, dont la traduction serait: aimez la justice, ceux qui jugent la terre.

20191110_190455

20191110_190636

 

On redescend un peu, le temps d'admirer le portal  Fosc et qui fut le seul accès à la  forteresse jusqu'au XVIIIè.  On le doit à  Vespasienne Gonzaga et Bautista Antonelli.

Sur la partie extérieure de la porte il y a un corps de garde et une deuxième  arcade s'ouvre sur la ville.

Les sculptures et boucliers surgissant de la pierre nous permettent de voir la puissance de la monarchie hispanique de cette époque.

20191110_190754

20191110_190922

 

Un petit tour sur les murailles

20191110_191114

20191110_191201

 

On se rapproche du château.

A côté se trouve l'Ermitana .

La vierge d'Ermitana  est vénérée dès  les premières années du christianisme, dans un petit Ermitage situé à  cet endroit.

Ce bâtiment  de style baroque valencien a été construit au début du XVIIIè  par le gouverneur de la ville Sancho  de Echeverria,  d'où son esthétique plus militaire que religieuse.

20191110_191350

20191110_191515

 

La statue du Pape luna, Benoît XIII, nous accueille devant le château.

20191110_191312

 

On termine le tour de la vieille ville par les Antigues  Escoles. 

Ce bastion est situé dans l'enceinte des jardins du  château.  Il a été  construit pendant le règne de Felipe II.

Les voûtes  internes en forme de casemate  servaient à  établir des arsenaux, des cantines et des poudrières. Elles ont été utilisées pour héberger les écoles d'enfants entre 1912 et 1971.

20191110_191620

 

Voilà  il ne reste plus qu'à  partir à  l'assaut de la forteresse.

20191110_191914

 

A suivre donc....