Après notre pause déjeuner, nous voilà repartis. Il me reste deux endroits que je veux absolument voir: la bateau-lavoir et le cabaret chez Michou.

Pour le premier on a eu un peu de mal à trouver car toutes les ruelles autour étaient fermées pour cause de tournage de film.  On a dû redescendre sur Pigalle et remonter par une petite rue pour arriver à la place Emile Goudeau  où se trouve la maison.

"Nous retournerons tous au Bateau-Lavoir, nous n'aurons jamais été heureux que là" Jusqu'à sa mort Picasso garde la nostalgie du Montmartre rural de sa jeunesse, avec ses fermes, vergers et cabarets. Arrivé sur la Butte à 19 ans, il prend ici en 1904 un atelier où il exécute les dernières oeuvres de la période bleue, celles de la période rose et les Demoiselles d'Avignon, prélude au cubisme.

Alors plus connue sous le nom de Maison du Trappeur, l'ancienne manufacture de pianos divisée en ateliers d'artistes vers 1889 et rebaptisée par Max Jacob,le laboratoire centrale de la peinture, a vu ses vastes baraquements de bois réduit en cendres lors d'un incendie le 12 mai 1970. Reconstruit en béton en 1978, il fut ré aménagé en 25 ateliers attribués à de jeunes artistes qui y travaillent mais sans y être logés"

36 bateau lavoir

Quelques photos du tournage du film; jen'en connais pas le titre, mais à voir les costumes, je dirai que l'action se passe après la 2ème guerre mondiale

37 film

38 film

L'autre endroit étant le cabaret de Michou. Un de mes rêves  s'en est allé, celui d'assister à son spectacle de son vivant. Tant pis.

J'ai trouvé l'histoire du cabaret sur leur site même: https://www.michou.com

En voici quelques extraits

"Le cabaret a ouvert ses portes le 13 juillet 1956. Son fondateur en est Michou, de son vrai nom, Michel Georges Alfred Catty. Débarquant de sa ville natale d'Amiens en 1949, pour conquérir Paris, il se fera adopter par Montmartre. Michou a toujours refusé d'agrandir les murs pour garder l'ambiance qui a fait la renommée du lieu. Le public y est écclectique et les artistes comme les personnalités s'y côtoient. Michou organisait régulièrement des dîners pour les retraités de Montmartre.

Michou a su, avec ce lieu magique, créer un univers où le temps reste suspendu et où la joie de vivre règne en maître.

Michou confiait: « Nous étions tous de joyeux lurons, Eugène, Lucien et moi, prêts à tout pour épater la galerie en nous amusant. «Chez Michou » s'appelait encore Madame Untel, on y dansait au sous-sol et on n’y croisait pas que des machos et des oies blanches. Un beau soir, l'envie nous est
venue d'ajouter un peu de folie à cette adresse qui commençait à ronronner... Maquillés, déguisés et dotés de pseudos farfelus, la Grande Eugène, Phosphatine, Miss Glassex, Paulette Harpic, Lady Paic... Nous nous sommes jetés à l'eau un jour de mardi-gras. C'était en 1968 ! Nos clients ont aimé, ils en ont même redemandé... Les bases de la revue étaient écrites, elles se sont affinées avec les années, toujours entre émotion et rire. J'imitais Brigitte Bardot en terminant mon numéro presque nu... Pour l'époque, c'était culotté... ».

C'est un article d'Edgar Schneider, chroniqueur à Jours de France et à Paris Presse, qui a lancé l'affaire et le succès nécessaire au démarrage du spectacle de ce cabaret qui n’avait pas encore l’étoffe du cabaret actuel mais qui n’en était qu’a ses balbutiements. Aux habitués des nuits montmartroises, se sont ajoutés les noceurs du tout-Paris.
Mettant de côté leurs idées préconçues sur Pigalle, ils se sont risqués chaque soir plus nombreux au 80 rue des Martyrs."

Michou nous a quitté le 26 janvier 2020

34 chez Michou

Et avant de prendre le métro du retour, passage quasi obligé devant le Moulin Rouge.

"Sur l"emplacement du bal de la reine blanche, Oler et Zidler ouvrent le moulin rouge le 5 octobre 1889. Dans le jardin se promènent des singes en liberté, un énorme éléphant de bois à flancs mobiles abrite un orchestre et sur la scène de théatre évoluent des danseuses mauresques.

Une nouvelle danse inspirée du Quadrille ou « chahut » est de plus en plus populaire : le French Cancan, exécutée sur un rythme endiablé par des danseuses aux costumes affriolants avec des jupons et des culottes fendues. Des danseuses illustres resteront dans l’Histoire du Moulin-Rouge incluant La Goulue, Jane Avril, Cha-U-Kao, la Môme Fromage, Grille d’Égout, Nini Pattes en l’Air et Yvette Guilbert.

L'établissement connaît un succès considérable, immortalisé par les toiles et affiches de Toulouse Lautrec."

Vous pouvez retrouver tout l'historique du Moulin Rouge sur Wikipédia.

35 moulin rouge

Ainsi se termine notre balade aucoeur de Montmartre. Si je devais vivre à Paris, c'est là que j'aimerai habiter, dans un ancien atelier de peintre. Nous avons regardé les agences immobilières du coin, nous doutant bien que ce serait cher, mais à ce point...... Hou làlà!!!! Rêve absolument inaccessible sauf si je me découvre un colossal héritage caché!!

Au hasard des rues

39 divers

39B divers

40 divers

41 divers

42 divers

43 divers

44 divers_LI

Ce sera la seule balade que je ferai. On a eu juste le temps de fêter les 86 ans de mon beau père et de reprendre la voiture pour redescendre chez nous.

Allez courage, restez zen, prenez soin de vous et votre famille, et surtout

RESTEZ CHEZ VOUS!