De retour chez nous, hiernous sommes allés chercher nos olives préparées . En effet cette année je n'ai pas le temps de les préparer comme l'année dernière, aussi avant de partir nous les avons améné à la coopérative oléicole del'Oulibo pour quelle nous les prépare. Et vue le prix (2,70€ le kilo) pas la peine de s'embêter.

20191009_105514

Du coup nous en avons profité pour visiter enfin le joli village de Bize Minervois. Je dis enfin, car nous y étions allés en été il y a un an en pleine fête de l'olivier et saison touristique; il y avait tellement de monde qu'il était impossible de circuler dans les ruelles, quand à prendre des photos....!

Cette fois ci c'était beaucoup plus calme!!

"L'homme est présent à Bize Miervois depuis au moins 40 000ans.

C'est que le village bénéficiait de nombreux atouts; la rivière Cesse, plusieurs autres sources et ruisseaux, un sol fertile, une faune abondante et des serres (reliefs) protecteurs.

Le vétéran romain Bisus hérita de ce lot de terre et donna son nom au village. Comme sur de nombreuses villae romana, petit à petit un village médiéval a propéré. La période la plus ancienne est celle du castrum du XIIè: le village est bâti en cercle autour de l'église.

Une des particularités de Bize est son passé industriel: au coeur du village était installé une manufacture royale de draps, active durant le XVIIè et jusqu'à la révolution française. Les draps étaient export&s jusqu'au Levant, la Turquie actuelle.

Aujourd'hui outre la vigne, la culture de l'olive s'est largement développée. Plus de 1 300 tonnes d'olives sont portées chaque année à l'Oulibo, le plus grand producteur transformateur d'olives françaises dont la lucques est la superstar.

Allez,en balade!!

Les armoiries de la ville

20191009_114821

La porte St Michel, bâtie au XIIIè c'est l'entréeprincipale de la cité historique de Bize depuis le Moyen Age. La parte extérieure a été rebâtie au XIXè. Dans la voûte de la partie intérieure on devine la herse qui fermait la cité.

20191009_114533

La manufacture occupe l'emplacement d'un ancien château seigneurial, reconverti en manufacture de draps au XVIè. Elle devient au XVIIè manufacture royale et occupe plusieurs centaines d'ouvriers qui tissent et teignent des draps pour les Echelles du Levant. Vendue comme bien national à la révolution, la manufacture cesse au mêmemoment son activité textile. Elle est aujourd'hui une résidence de tourisme: "le logis Colbert"

20191009_115149

La treille Colbert

20191009_115228

La tour Attila.

Cette tour de logis seigneurial au coeur de la cité historique qui comptait plusieurs logis nobles peut se traverser car elle sert de passage couvert reliant un entrelacs de ruelles.

Elle ne vit sans doute jamais Attila!

20191009_114935

20191009_115055

L'église St Michel (fermée, nous n'avons pas pu la visiter).

Le clocher date duXIIIè, mais l'église a été largement remaniée au cours des XVIIè et XVIIIè. Elle est dédié à St Pierre.

20191009_115324

20191009_115351

L'ancien hôpital se devine depuis la rue par son grand porche en pierre sculptée.

20191009_125126

L'échauguette est le témoignage le plus visible de l'enceinte qui clôturait toute la cité jusqu'au XVIIIè. Bize fut une cité très disputée entre les armées catholiques et protestantes au temps des guerres de religion.

20191009_125239

Place de la mission

20191009_115453

et celle des moulins

20191009_125316

Vues des berges

20191009_125634

20191009_130214

Un peu d'humour

20191009_125352

20191009_125424

et quelques détails

20191009_125857

20191009_125943

Finalement quand il n'y a personne, le tour du village se fait très vite, il n'y a pas grand chose à voir. L'intérêt réside aux nombreuses randonnées alentours  à la découverte de toutes les curiositées naturelles: grottes, Lo Roc tremblaire les ruines de la chapelle St martin, la tour de Boussecos, le dolmen du Roc Gris de la Mère de Dieu et plein d'autres encore.

Voilà de quoi nous occuper au beaux jours.