Malgré un temps fortement gris et pluvieux, nous sommes allés du côté des salins de l'île St Martin. Mon application: "bird watching" indiquait la présence des gravelots et d'ibis!Mais point d'oiseaux à l'horizon, certainement à cause du mauvais temps et de la grande marée qui a noyé les étangs. Tant pis.

Donc pas d'oiseaux mais l'occasion de découvrir de nouvelles plantes pour moi.

Tout d'abord, au début du chemin nous sommes acceuillis par de belles dames virevoltantes

1 belle dame

Vient le tour du réseda sauvage; cette année il s'est propagé partout, il y a énormément de pieds

3 reseda

ce qui fait le bonheur de ces bouboules

2 bourdon

l'anthémis maritime est lui aussi très présent

4 anthémis

les chardons sont bien verts et bien dodus ce qui laisse présager une belle floraison bleue

5 chardons

quelques pieds d'ail rose apparaissent aussi:

 L’ail rose est une plante vivace glabre qui pousse dans les vignes, les champs, les prés secs ou le bord des chemins, surtout dans le Midi ; il appartient à la famille des liliacées. Sa saveur est piquante, soufrée, légèrement sucrée avec bien sûr un goût d’ail.

Tout se mange, ou presque : les fleurs dans la salade, les bulbilles rouges avec du fromage blanc et les bulbes comme de l’ail. Mais cette espèce devient rare, surtout ne pas l’arracher, prélever proprement les fleurs et laisser en place. Elle est d'ailleurs protégée en Aquitaine. A ne pas confondre avec l'ail des ours aux feuilles ressemblant à celles du muguet.

6 ail rose

ainsi que les salsifis

Le salsifis des prés est une plante herbacée bisannuelle appartenant à la famille des Asteracae.

On l'appelle également barbe-de-bouc du fait que son capitule, presque toujours fermé, laisse simplement dépasser quelques poils blanchâtres ou brunâtres semblables à une barbiche.

La plante meurt après la floraison. La racine pivot du salsifis des prés, qui contient beaucoup de latex, est comestible. Grillée, elle peut être utilisée comme ersatz de café.

7 salsifis

des plantes habituelles des étangs et garrigues: les euphorbes des garrigues, toutes en fleurs

8 euphorbes

et ce pied donnait une couleur vive dans le gris et le vert avoisinant. J'ai eu du mal à l'identifier, mais je pense qu'il s'agit de la vicia sativa (après longue discussion avec mon amie Violette) ; les gesses y ressemblent aussi mais j'ai un doute sur les feuilles.

10 bis vicia sativa

les tamaris aux fleurs pomponeuses mettent un peu de grâce dans la nature

10 tamaris

et les lichens une touche flashy

9 lichens

Nous voilà arrivés au bout du chemin avec la plage de la vieille nouvelle au loin. Vous comprenez pourquoi on n'a pas pu y aller

DSC_0119

d'habitide on continu le chemin pour faire le tour de l'étang, mais là il nous semblait un peu incertain, donc demi tour.

Vues des étangs

étangs

étangs 1

et direction Pissevache. Toujours pas d'ibis, ni de gravelots, mais au fond de la réserve quelques foulques macroules

12 foulques

tadornes

12 foulques

une belle brochette de goélands railleurs (très, très loin malgré le bazooka)

14 goélands railleurs

et quelques flamands bien roses

11 flamands

Finalement une chouette balade pleine de surprises!

J'en profite pour remercier canal blog qui a mis 3 des mes derniers articles dans les blogs à suivre. J'en suis hyper contente.