Pas de chance au réveil: temps gris, du vent, quelques gouttes de pluie et il fait frisquet! Mais cela ne nous décourage pas pour attaquer la visite de la ville.

Photo prise la veille

DSC_9078

Un petit topo en panneaux

DSC_9074

DSC_9075

DSC_9076

DSC_9077

Nous partons donc du Polygone, un immense centre commercial et c'est parti pour 20 minutes de grimpette vers les Allées Pierre Paul Riquet.

Une vaste et large avenue bordée de commerces, restaurants, etc.... Et de beaux immeubles de style Hausmanniens, témoins de la richesse et de l'opulence ancienne de la ville.

Les Allées Paul Riquet furent construites en 1827, par le comblement des fossés des anciens remparts (ils ont ceinturé la ville jusqu'au XVIIe siècle). Les Allées furent, et restent, le lieu des déambulations biterroises.
A la pointe nord se trouve le théâtre municipal. A la pointe sud, l'entrée du plateau des Poètes, et au milieu, la statue de Paul Riquet (sculptée par david d'Angers en 1838), créateur du Canal du Midi

Elles marquent aussi la frontière entre la ville antique, médiévale et classique ; et la "ville nouvelle" qui s'est développée à partir de la moitié du XIXe siècle, avec la grande prospérité viticole.

Ce jour là il y avait une brocante donc pas pu faire de photo.

Nous remontons en direction du théâtre, avec un peu avant sur la droite ce joli trompe l'oeil

2 trompe l'oeil 1

Le théâtre est un théâtre à l'italienne construit entre 1842 et 1844 par Charles Isabelle et David d'Angers, à qui on doit les bas reliefs. La façade est de style néo classique. Il peut accueillir environ 500 personnes.

1 théâtre

De là nous empruntons une ruelle commerçante sur la gauche,( pas pour une bourse de retraités mais pour le plaisir des yeux), avec encore un trompe l'oeil dédié à Jean Moulin

2a trompe l'oeil 2

2b trompe l'oeil 3

et arrivons sur la place de l'Hôtel de ville

3 place hôtel ville

et sa mairie

3a hôtel ville

Un petit tour à l'office de tourisme pour récupérer un plan, quoique le parcours de centre historique soit très bien fléché. L'hôtesse nous dit qu'à cette période de l'année les musées et les églises sont fermées, sauf la cathédrale et la chapelle des pénitents. Dommage! De plus la cathédrale est fermée entre 12h et 14h30.

Nous en profitons pour chercher un coin sympa pour déjeuner et se réchauffer! Direction les halles

4 les halles

et passons devant la maison natale de Paul Riquet qu'on a bien failli ne pas trouver!

Pierre Paul Riquet

Direction la place de la Madeleine et son église

5 la madeleine 1

5a la madeleine 2

5b la madeleine 3

5c la madeleine 4

où nous trouvons un sympathique restaurant tenu par un très sympathique belge qui nous régale d'un plat de..... moules/frites!!

DSC_9187

Après cette revigorante pause, nous sommes d'attaque pour l'après midi. Comme il est encore trop tôt pour visiter la cathédrale, nous cherchons les vestiges des anciennes arènes romaines. Un gentil monsieur nous indique de remonter la rue du Moulin à Huile pour arriver devant une grille d'où nous aurons une belle vue d'ensemble.

Par chance, la grille est ouverte. Le site a été aménagé en une sorte de jardin très fleuri au milieu des habitations, mais nous voyons quand même quelques colonnes et un tunnel. Nous arrivons à imaginer le site au temps des romains.

6 arènes 1

6 arènes 2

6 arènes 3

6 arènes 4

Bien il est enfin l'heure d'aller voir la cathédrale St Nazaire. Un passage place de la révolution

7 révolution 1

7 révolution 2

7 révolution 3

et encore un trompe l'oeil dédié cette fois ci au sculpteur Jean Antoine Injalbert.

2c trompe l'oeil 4

La viste de la cathédrale nous prendra une grosse partie de l'après midi; malheureusement nous n'avons plus accès aux jardins du cloître, définitivement fermés aux visiteurs, suite à de nombreuses dégradations. C'est fou comme les gens deviennent de plus en plus irrespectueux!

En ressortant, le temps s'est bien dégradé. Nous décidons de rentrer en passant par la chapelle des pénitents et les jardins des poètes.

Tout cela fera l'objet de prochains posts.

Au hazard des ruelles quelques enseignes

8 enseignes

et détails d'architecture

9 architecture 1

9 architecture

et bien sûr qui dit Béziers, dit bouclier de Brennus

10

10a

1 mètre de haut, 75 centimètres de large et 2,5 centimètres d'épaisseur complétés par un disque de cuivre de 52 centimètres de diamètre, le bouclier de Brennus est la récompense décernée à l'équipe victorieuse du championnat de France de rugby à XV, le Top 14.

 Le bouclier se nomme ainsi car il porte le nom de son créateur. Un certain Charles Brennus, athlète et graveur parisien qui, sous les conseils de Pierre de Coubertin, avait été choisi pour réaliser ce trophée inédit. Une commande qui est survenue avant la première finale de l'histoire qui opposa le Racing Club de France au Stade Français Paris en 1892 .

 Une équipe l'a soulevé sans jamais l'avoir gagné, il s'agit du Scuf. Fondé par Charles Brennus, ce club est le plus intimement lié avec le mythique objet. Et pour cause, la tradition veut que ce soit deux jeunes joueurs du SCUF qui remettent chaque année le trophée au vainqueur.

Et on termine notre ballade par cet énorme chien de garde.

DSC_9339

Dommage que le temps n'est pas été beau, car le centre historique est vraiment très intéressant et riche de monuments surtout religieux et d'histoire.

Une chouette découverte de 15 km!