Levée 5 h du matin pour partir à 5h30; nous avons une très longue route à faire pour rejoindre l'embouchure du Parc National de Souss Massa, au sud d'Agadir. 250 km de route, heureusement goudronée, mais c'est une route de montagne, très sinueuse et un peu dangereuse, on ne sait jamais ce qui va débouler devant le capot, surtout la nuit!

En plus, petite anecdote, alors que nous roulions,  un vilain voyant rouge s'est allumé, disant que nous étions sur la réserve d'essence. Bon pas d'angoisse, on s'est dit qu'on allait trouver une station ouverte dans l'un des villages! Et bien non! Et on avalait les kilomètres!! Et chaque fois je faisais une prière pour qu'on trouve une station au village suivant!! On a reduit la vitesse et fait toutes les descentes au point mort pour économiser! Finalement, en entrant dans faubourgs d'Agadir, sauvés!! Il était plus que temps, on ne serait pas allés plus loin. Ouf! Le coup de la panne c'est pas pour aujourd'hui!

Les émotions çà creuse; on s'arrête à la sortie d'Agadir pour prendre un petit déjeuner marocain: café au lait ness ness avec une viennoiserie; des petits pains ronds tout juste sortis du four, moelleux et croustillants et une assiette avec des coupelles d'olives, d'huile d'olive, de miel et d'amlou(amandes pillées avec du miel et de l'huile d'argan style 10 milliards de calories!). Je goûte à tout; trop bon!! Allez on à de quoi tenir toute la journée, on peut repartir.

1 petit dej

Enfin après 5 h de route, nous arrivons à l'embouchure de l'Oued Massa

site

D'une superficie totale de 33 000 hectares,le parc national de Souss Massa s’étend sur la frange côtière de Souss Massa, entre Agadir et Tiznit.

Le parc national de Souss Massa comprend deux zones humides d’importance internationale pour les oiseaux d’eau migrateurs qui y trouvent une étape migratoire et des habitats propices à leur hivernage.

 La colonie des Ibis chauves avec 400 oiseaux dont 90 couples nicheurs vivant au parc, est la dernière population viable de cette espèce qui est parmi les plus menacées au monde. Elle fait actuellement l’objet d’un projet de conservation et de réhabilitation, mené par le HCEFLCD en partenariat avec BirdLife International, pour assurer les conditions favorables à son développement.

L'Oued Massa fait environ 1200 hectares, c'est là que nous allons essayer de voir l'espèce reine du parc: l'ibis chauve

topo ibis

20190131_154708

topo ibis 2

topo ibis 1

Mijjat sera notre guide pour nous faire découvrir les oiseaux. C'est un guide assermenté par le parc (faire attention car aux abords de l'oued, vous serez interpellés par de faux guides qui demandent cher et ne sont pas assermentés; mieux vaux demander à voir leur carte). Le tarif est aussi fixé par le parc: 150 dirham pour 2 personnes pendant 1h30/2h.

3 embouchure

3 embouchure 1

3 embouchure 2

Les premiers oiseaux que nous voyons ne sont pas marins

un rouge queue de Moussier mâle

4 rouge queue

et un merle noir

5 merle

continuant vers l'oued, nous voyons plusieurs colonies de grands cormorans perchés sur leur poteaux

6 cormorans

6 cormorans 1

6 cormoran 2

trace de cormoran dans la vase

6 cormoran trace

deux bécasseaux de sanderling

7 bécasseau

héron cendré

8 héron

et un groupe de 3 spatules, très occupées à manger

9 spatule 2

9 spatule

9 spatule 1

et voilà ce qui arrive quand on s'approche un peu trop

9 spatule en vol

9 spatule en vol 1

une grande aigrette

10 aigrette

et nous arrivons au bout du chemin sans avoir vu un seul ibis chauve!! J'avoue que je suis très déçue; toute cette route pour somme toute voir les mêmes oiseaux qu'à Narbonne! Pas de chance!!

Sur la route du retour je me console avec ces serins cini

11 serin cini

11 serin cini 1

11 serin cini 2

11 serin cini 3

et ce bruant striolé

12 bruant

12 bruant 2

Mijjat voit bien à quel point je suis déçue, mais comme il dit, et je suis d'accord avec lui pour l'avoir expérimenté lors de mes ballades narbonaises: "c'est la nature qui décide"!

Du coup il nous propose moyennant un petit supplément de nous emmener dans un coin qu'il connaît et où il est sûr que je verrai des ibis fascinelle, à défaut d'ibis chauves!

mais d'abord on va chez lui boire un thé à la menthe

13 chez le guide

Après cette agréable pause, nous prenons la route, avec ses surprises

14 route

14 route 1

et lorsque nous arrivons...... j'oublie vite ma déception de la matinée!

Des dizaines d'ibis fascinelles sont là, perchés tranquillement. Un vrai bonheur!

15 ibis

15 ibis 1

15 ibis 2

15 ibis 3

15 ibis 4

15 ibis 5

il y a même une poule d'au

16 1 poule d'au

et des tortues!!

16 tortues

16 tortues 1

16 tortues 2

Voilà qui fini bien la matinée; enfin matinée, il est quand même déjà 14h!

Nous prenons maintenant la piste et allons voir le petit village de Tifnit; un village de pêcheurs qui a gardé toute son authenticité. les villageaois ne vivent que de leur pêche qu'ils vendent à même la plage

18 village

18 village 1

18 village 2

18 village 3

Continuant la piste, nous arrivons à Douia et ses maisons troglodytes. Avant c'étaient des grottes creusées dans la falaise, maintenant ce sont de "vraies" maisons. il faut avoir l'idée et surtout l'envie de vivre là.

17 troglo

17 troglo 1

17 troglo 2

17 troglo 3

17 troglo 4

17 troglo 5

Mais l'heure tourne et nous avons juste le temps d'aller dans une autre partie du parc, la réserve aux gazelles.

Réserve qui a été aménagé dans le parc pour l’acclimatation de quatre Antilopes sahariennes (Gazelle Dama Mhorr, Gazelle Dorcas, Addax et Oryx) et de l’Autruche à cou rouge, en vue de leur réintroduction dans leurs biotopes d’origine, dans le grand Sud marocain.

Les troupeaux de base de ces espèces sont aujourd’hui conséquents (1000 Gazelles dorcas, 600 Addax, 250 Oryx et 100 Autruches) au point d’en faire des prélèvements pour le repeuplement d’autres régions dans le Sahara.

Ce jour là nous ne verrons que les gazelles et les addax. Il faut savoir que les animaux sont en complète liberté. Ils vont et viennent à leur guise; nous croiserons plusieurs gazelles sur le chemin réservé aux visiteurs. Les animaux se nourrissent seuls, l'homme ne participe qu'en cas d'extrême sécheresse par l'apport de foin. Il y a juste un suivi vétérinaire.

Les addax

20190131_154655

19 addax

19 addax1

19 addax 2

19 addax 3

19 addax 4

19 addax 5

Les gazelles d'orcas

20190131_154641

20 gazelle

20 gazelle 1

20 gazelle 2

20 gazelle 3

20 gazelle 4

20 gazelle 5

20 gazelle 6

20 gazelle 7

Ainsi se termine cette super journée. Nous n'avons pas le temps de voir l'autre réserve celle aux oiseaux car il est presque 18h et c'est fermé.

Le temps de ramener notre guide chez lui et de le remercier pour toutes ses explications et son thé ( si vous allez au maroc, son mobile est 0671053129, Mijjat LAHCEN)

guide

et nous reprenons la route du retour. Surtout que la traversée d'Agadir à 18h30 çà vaut notre périphérique aux heures de pointe, la peur en plus car les marocains et la conduite c'est pas çà du tout!!!

Allez courage, plus que 250 km et au dodo!!