De chaques côtés de la nef se trouvent de nombreuses chapelles. Certaines sont en piteux états et attendent d'être restaurées, d'autres l'ont déjà été.

En voici quelques unes.

La plus "célèbre" est la Chapelle des Anges

Cette chapelle latérale (la première sur la droite en entrant dans l'église) est l'une des plus intéressantes de par l'auteur de ses œuvres peintes : Eugène Delacroix (1798-1863). L'artiste a mis six années, de 1855 à 1861 (et en s'aidant d'un assistant), pour créer les deux grandes peintures à l'huile et à la cire , ainsi que la voûte qui est une toile marouflée. Les écoinçons reçoivent des grandes peintures d'anges en grisaille.

St Michel terrassant le dragon

DSC_3192

DSC_3196

DSC_3193

DSC_3195

DSC_3194

L'autre chapelle "célèbre" est la Chapelle de la vierge

DSC_3148

La chapelle de la Vierge est l'un des endroits les plus anciens du monument. Gamard a dessiné sa forme elliptique, le Vau en a élevé les murs, et Servandoni est le père d'une partie de la décoration. En 1774, Charles de Wailly va l'enrichir d'une coupole ouverte, très originale, chargée de plonger l'Assomption de François Lemoyne dans une sorte de lumière céleste. On peut y voir aussi deux toiles de Carl Van Loo portant sur la vie de la Vierge, et des anges des frères Slodtz agrémentés de guirlandes.

Ses colonnes de marbre surmontées d’une coupole de style rococo contrastent fortement avec l’architecture en pierre du reste de l’Eglise. l'élément le plus majestueux est sans conteste la statue en marbre blanc, La Vierge à l'Enfant, de Jean-Baptiste Pigalle dans une niche créée par Louis-Philippe Mouchy , son neveu et élève. Dans cette chapelle, le classique et le baroque se côtoient .

Les tableaux de Carl Van Loo

DSC_3150

DSC_3151

et le vitrail de chabin

DSC_3152

La Chapelle des âmes du purgatoire etsa piéta de Jean Baptiste Clésinger

DSC_3113

son vitrail de 1873 représentant la crucifixion, réalisé par les ateliers Chabin

DSC_3114

La Chapelle St Jean Baptiste de la Salle, intéressante surtout pour ses tableaux.

DSC_3115

DSC_3116

Les peintures à fresques d'Abel de Pujol retracent deux épisodes de la vie de St Roch

St Roch venant d'expirer - 1822

DSC_3117

St Roch priant pour la guérison des pestiférés - 1822

DSC_3118

L'apothéose de St Jean Baptiste de la Salle - 1822

DSC_3119

La Chapelle de St Jean Baptiste qui rend hommage au curé Languet de Cergy.

 St jean Baptiste, médaillon du XVIIè

DSC_3126

Monument funéraire du curé Languet de Cergy, réalisé par rené Michel Slodtz

Le curé Languet de Cergy (1675-1750) est une figure qui compte dans l'histoire de Saint-Sulpice. Ce prélat insuffla à la Fabrique et à ses paroissiens une telle énergie qu'il fit repartir sur de bons rails, en 1719, la construction de l'édifice interrompue depuis quarante ans. Languet recueillit des dons importants et reçut du roi le droit d'organiser une loterie pour financer les travaux de construction

DSC_3127

Statue de St Jean Baptiste par louis Simon Boizot

DSC_3129

Et pour finir la Chapelle du Sacré couer et son impressionnant Christ en croix

DSC_3166

Le Christ en croix par Brun et son bas relief du XIXè

DSC_3169

DSC_3170

 Et je terminerai par cette photo insolite, prise de la Chapelle St Martin

DSC_3139

Ainsi se termine la visite de l'église St Sulpice. Une église assez impressionnante de part ses mesures, mais de mon avis pas une des plus belles.

DSC_3140