Hier après midi par un beau soleil, nous sommes allés à Saint Marcel d'Aude dans une cave vinicole, pour acheter le vin que nous avions bu samedi chez le Thaï et que nous avions trouvé très bon.

20181020_201901

En faisant des recherches sur internet pour savoir ce qu'il y avait à visiter dans le village (nous allions voir une expo après, donc pas le temps de ballader), j'ai trouvé le site du domaine qui raconte toute la saga familiale du domaine. La voici

Les Pendriez sont vignerons de père en fils depuis 1590 à St Marcel, dans l'Aude.

L'histoire de notre famille laisse à penser que la culture de la vigne est ancrée dans nos racines depuis plus de cinq siècles.

St Marcel se situe au sud de la France, à 20 kilomètres de la mer Méditerranée, au cœur du vignoble Languedocien. Ce sont les Grecs, il y a 25 siècles qui introduisent la vigne dans notre région. Aujourd’hui avec ses 320 000 hectares, c’est un Pays entièrement dédié au vin, qui fait de lui la plus grande région viticole du monde.

Issue de vastes domaines Gallos romains, St Marcel apparaît pour la première fois dans un document écrit en 1107. Le paysage est marqué par la confluence de l'Aude et de la Cesse, les garrigues et le canal du midi. Dans la diversité de ces terroirs méditerranéens, notre famille y cultive la vigne.

En 1844, la première Maison des commerces de vin « Pendriez Frères » est fondée. En 1886 Sylvain et Xavier bâtissent le domaine actuel avec sa cave et ses dépendances.

photo_archive_1

A cette époque, l'ouverture des voies de communications (canal du midi – chemin de fer) permettent l'essor de l'économie du vin. Alors que jusqu'à présent, nos aïeuls ont cultivé eux-mêmes la terre, le domaine développe le commerce et emploie beaucoup de personnel.

photo_archive_2

 

Dans la première moitié du XXeme siècle, la crise viticole de 1907, et les deux guerres mondiales affaiblissent la propriété, mais le domaine continue d'être exploité.

photo_archive_3

 Au premier plan, le pitchou à gauche avec une casquette est notre grand père.

 En 1977, notre père, Bernard, prend la succession de la propriété. Le domaine est plus petit, il l'exploite seul, et intègre ainsi la tradition paysanne. C'est sous un oeil visionnaire qu'il va moderniser les techniques culturales et de vinification (plantation de cépages novateurs pour l'époque – syrah, mourvèdre - , irrigation goutte à goutte, modernisation de la cave, diversification – Oliveraies).

En 2006, nous nous installons jeunes agriculteurs et prenons, à notre tour, le chemin des vignes et du vin.

La superficie actuelle de l’exploitation est de 24 Hectares de vignes (Merlot, Cabernet Sauvignon, Syrah, Chardonnay, mourvèdre, carignan, alicante et cinsault) et 2 hectares d'oliviers.

Nous cultivons la vigne et élaborons nos vins en s’appuyant sur les savoirs-faire transmis de génération en génération et les techniques modernes.

La passion de la vigne et du vin qui nous a toujours animée, nous a permis de maintenir cette tradition et ce patrimoine au fil des siècles.

 Domaine du quay.com

J'ai fait quelques photos, notamment de l'intérieur.

Le portail avec de chaque côté ces tonneaux en pierre que j'aime beaucoup, que l'on retrouve d'ailleur sur le fronton de la cave

DSC_0016

DSC_0017

La cave qui n'a pas changé depuis le début. Je n'ai pas pu faire la photo en entier car il y avait du linge qui séchait

DSC_0005

DSC_0006

DSC_0008

DSC_0007

L'intérieur avec ses anciens outils

DSC_0011

DSC_0001

DSC_0002

et cette ancienne balance

DSC_0010

DSC_0009

Autrefois le raisin se pressait à la main; le jus coulait dans la cuve en bas, récupéré par des tuyaux et mis en tonneaux

DSC_0013

DSC_0014

autrefois la cave était remplie de ces immenses tonneaux

DSC_0003

De nos jours le raisin est pressé mécaniquement; les vendanges se font de plus en plus à la machine; cette machine à la particularité de ne prendre que les grains et de laisser la tige sur la vigne, alors qu'autrefois les vendanges se faisant à la main, les raisins arrivaient avec les grains et la tige et étaient pressés tel quel.

DSC_0012

et le vin est mis dans des cuves en inox.

DSC_0015

Nous avons passé un petit moment à discuter avec le vigneron,passionné par son métier et qui m'a donné quelques explications. Merci à lui.

Machine à vendanger, prise sur une aire de stationnement au début de la saison.

DSC_0001

DSC_0002

DSC_0003

et la voilà en action, de loin sur le domaine de Pierre Richard.

DSC_0004

DSC_0006

Et maintenant, retour sur Narbonne, pour une petite plongée dans les collections du musée.