7h30, levée aux aurores pour moi plutôt habituée à 9h du matin; mais pour la bonne cause: nous avons rendez-vous pour une visite de la manade Tournebelle à Mandirac.

Construit en 1860, Tournebelle est un site naturel protégé, patrimoine du Conservatoire de l'Espace Littoral et des Rivages Lacustres, qui mène une politique active de protection des sites naturels et de maintien de l'équilibre écologique.

Simple langue de terre gagnée sur la lagune, Tournebelle était, autrefois, le lieu où les navires venaient virer de bord.

Le ballet des voiles inspira son nom de "Torne Veles", "tourner les voiles" en occitan. L'ancien moulin en ruine, au sud du site, aurait servi de phare pour guider les barques vers le Canal de l'Aude.

Dans la petite camargue de l’Aude, en plein cœur du Parc Régional de la Narbonnaise et sur un site naturel protégé, patrimoine du Conservatoire du littoral, la Manade Tournebelle élève des taureaux de race camargue depuis 40 ans.

Le taureau Camargue est un taureau de fête et non de corrida. Il vit en semi-liberté toute l'année, dans les marais ou roselières du domaine.

La Manade Tournebelle compte une centaine de taureaux et une trentaine de chevaux croisés Camargue.

Souce leur site: www.tournebelle.com

Il faut savoir que le terme "manade" désigne uniquement un élevage de taureaux et chevaux de race camargue. Le terme vient du latin "manus" main. Autrefois les gens qui ne savaient pas compter se servaient de leur main pour désigner le nombre de bêtes qu'ils avaient; avec l'évolution du langage, le terme mano est devenu manade.

Un accueil sympathique et chaleureux autour d'un café, le temps pour tout le monde d'arriver, et nous montons à bord des charettes pour aller au coeur du troupeau.

charette

Quelques vues sur le troupeau

troupeau a

troupeau b

troupeau

Et voilà Orion un des chevaux de race camargue; les chevaux camarguais sont petits, trapus et avec de grosses pattes qui leur permettent de travailler dans les marais sans s'enfoncer.

Les chevaux sont marqués tout comme les bêtes au sigle de la manade à laquelle ils appartiennent; pour Tournebelle c'est donc un T. Puis les mâles sont marqués sous la crinière, tandis que les femelles le sont sur la cuisse. La première lettre permet d'identifier l'année de naissance (tout comme pour les chiens) et le chiffre le rang de naissance. Donnc ici: O pour Orion, et 1 car c'est le premier né.

orion

orion1

Nous voilà donc au milieu du champ, entouré de dizaine de taureaux, dont certains à la belle carure impressionnante.

taureaux 1

taureau

taureaux 2

gardé par des hérons garde boeuf qui se perchent sur leur dos et ceux des chevaux afin de leur enlever les parasites

garde boeuf

gros plan sur certaines têtes

têtes

sur quelques jeunes

jeunes

Voilà le mâle reproducteur qu'on appelle un "Taou"

reproducteur

sacrée belle bête

reproducteur1

et le chef du troupeau, un mâle castré qu'on appelle " Cimbeù". Lorsque les manadiers rassemblent le troupeau, c'est toujours lui qui prend la tête.

castré

Nous quittons presqu'à regret les taureaux, pour une courte ballade voir les chevaux

chevaux1

chevaux2

 

Ceux là sont de race Ardenais breton

chevaux3

chevaux4

Et tandis que nous rentrons, nous sommes survolés par des cigognes, toujours aussi belles à regarder.

DSC_0105

DSC_0114

DSC_0121

Et la visite prend fin autour d'une sangria bien fraîche.

Ce fut une très belle matinée, riche en découvertes, avec des manadières qui ont su nous faire partager leur passion des taureaux et des chevaux, et très à l'écoute de toutes nos questions, même les plus saugenues!!

Si vous passez dans la région, rendez-vous sur le site pour réserver une des nombreuses activitées proposées, vous ne le regretterez pas.

www.tournebelle.com

DSC_0059

DSC_0052

engrais 100% naturel

engrais

6 journée