Même dans la galerie marchande de mon carrefour. une mini exposition destinée aux enfants, mais qui intéresse aussi les adultes

20180421_111441

Le mégaloceros

20180421_100508

Ce cerf de plus de 2 mètres de hauteur avait des bois qui tombaient chaque printemps et repoussaient plus grands l'automne suivant, comme ceux de nos cerfs actuels. A la fin de sa vie les bois de mégaloceros des steppes pouvaient mesurer 3,50m d'envergure et peser plus de 50kg. Ils leur servaient à se protéger des prédateurs, mais aussi à racler la neige pour brouter, même en plein hiver.

Seuls les mâles portaient des bois. Cylindriques, ceux ci s'applatissaient puis s'étalaient largement. leur poids était dix huit fois plus élevé que celui du crâne.

Le smilodon

20180421_105837

le smilodon ou tigre à dents de sabre est un animal de la famille des félidés qui vivait en Amérique entre 2,5 millions d'années et 10 milliers d'années avant notre ère. Semblable au lion, il était caractérisé par ses longues canines supérieures émergeant devant la mâchoire inférieure.

20180421_105853

Le smilodon avait une taille comparable à celle du lion, sa queue était courte et ses griffes longues et rétractiles. Ses canines longues de 18cm, lui servaient sans doute à poignarder ses victimes. Il pesait 200 à 300kg, mesurait environ 2 à 3 mètres et pouvait ouvrir sa gueule jusqu'à 120°.

Il vivait en groupe hiérarchisés à la manière des lions. Des traces retrouvées dans les fossiles de La Brea, témoignent du fait que des animaux sérieusement blessés ont survécu alors que leurs blessures les empêchaient de chasser, ce qui tant à prouver que les membres du groupe s'entraidaient.

20180421_105846

Le smilodon aurait été un grand prédateur. On estime d'après sa morphologie, sa masse musculaire et sa mâchoire qu'il chassait les grands mammifères: des bisons, des chevaux et des canidés. On sait qu'il était aussi charognard. Sont absence de queue et sa morphologie laissent penser qu'il ne pouvait pas courir longtemps et devait donc approcher ses proies par surprise. Il pouvait manger jusqu'à 8kg de viande par jour.

Le mammouth

Il fait partie des animaux fossiles les mieux connus. Leur disparition est très récente comparée aux autres animaux préhistoriques. De nombreux restes nous sont parvenus en bon état car conservés dans les sols gelés de l'antartique.

20180421_111203

Sa fourrure le recouvrait du bout de la trompe jusqu'à l'extrémité de sa queue. Elle était constituée de trois couches de poils superposées: les premiers, courts et serrés; ceux du milieu de longueur moyenne; ceux du dessus longs et touffus. Le mammouth se débarrassait des deux couches supérieures chaque été.

20180421_111223

Il déblayait la neige grâce à ses défenses, puis arrachait tout ce qu'il trouvait dans la nature avec sa trompe: arbustes, herbe, racines, mousse et même des pommes de pins. Il avait besoin de 40kg de nourriture journalière pour survivre.

Le plus célèbre mammouth est celui qui fut trouvé au bord de la Berezovka; il avaitl'estomac et  la gueule encore rempli d'herbes et de rameaux.

L'auroch

C'est un animal préhistorique peu connu car ressemblant à nos bovins actuels. Hormis sa taille et son poids, on pourrait confondre sa silhouette avec celle des taureaux actuels. Preuve d'une répartition géographique importante, on a retrouvé des ossements de cet animal un peu partout en Europe. Très bien adapté sous nos climats, l'auroch a seulement disparu il y a un peu plus de 600 ans, principalement à cause d'une chasse intensive. Il est très souvent représenté comme ornement dans les grottes.

20180421_111432

Il pouvait atteindre entre 1,8 et 2,40 mètres de hauteur pour un poide de 800 à 1000kg. Ses cornes pouvaient atteindre 110 cm d'envergure chez le mâle et 70 cm chez la femelle. A la naissance les petits sont de couleur brun rougeâtre. Le mâle va ensuite prendre une teinte brune presque noire,et va développer une bande de couleur claire le long de la colonne vertébrale, alors que la femelle va garder sa robe de naissance.

20180421_111448

Il se nourrissit principalement de graminées en été et au printemps, régime qu'il complétait avec des herbes et des feuilles d'arbres. En automne et en hiver, il se rabattait sur les glands ou les écorces d'arbres. Le troupeau se déplaçait en permanence dès qu'il avait épuisé les ressources d'une vallée.

Voilà pour cette mini exposition. Si vous avez l'occasion d'aller sur Paris le musée de l'homme est aussi une bonne source de connaissances sur ces animaux. Et il y a aussi en ce moment l'exposition Jurassic Park. Et dans le gard du côté de St Ambroix il y a aussi un musée de la préhistoire.