Mon amie Mimi m'ayant demandé quelques explications sur les tikis, j'en profite pour faire un post sur ces magnifiques sculptures .

Le Tiki est un emblème et fait partie intégrante de la culture polynésienne. Souvent considéré comme le premier homme, Tiki désigne "le dieu mythique qui engendra les premiers humains". Dans un mythe de création marquisien, la première statue de pierre fut sculptée pour honorer Tiki. Celui-ci quitta Hawaii, la demeure des dieux, pour créer les îles Marquises, en commençant par Nuku Hiva qu'il quitta pour créer Ua Pou.

Un "sage" de Nuku Hiva, réalisant qu'il ne reverrait plus jamais Tiki, en fit une image de pierre pour se souvenir de lui.

Toutefois, les statues, au lieu de représenter Tiki lui-même, finirent par symboliser les ancêtres déifiés.

Les Polynésiens le vénéraient et le craignaient. Le tiki représente leurs anciens dieux et de lointains ancêtres mythiques. C'est un être mi-homme, mi-dieu.

Le tiki est représenté sous les traits d'un homme. Parfois en entier, d'autres fois seulement sous la forme d’une grosse tête symbolisant la puissance, avec de grands yeux, qui symbolisent le savoir. Parfois sa bouche tire la langue par défi ou provocation, comme dans le Haka.

On les trouve sous la forme de pendentif en os, de bijou en nacre, en jade ou en corail, portés et transmis de génération en génération, jusqu'aux plus grands des Tikis : les Moaïs de l'ile de Pâques, empreint de mystère et de majesté.

Les sorciers polynésiens, les "Tahu'a", disent du tiki qu'il est le créateur de l'homme. Il est le dépositaire du "manao" ou "mana". Une énergie et un rayonnement qui relient l'univers et les êtres.

Les peuples polynésiens, extrêmement superstitieux, vivaient dans un univers constitué des esprits malins des morts et de nombreux "Tapu" (à l'origine du mot tabou). Petits et grands ne doivent pas enfreindre les tabous.

Le tiki et la couleur rouge conféraient pouvoir, force et protection contre ces dangers. Il a une valeur de talisman : à Tahiti, un Tiki posé à l’extérieur de la maison protège ses habitants. Le Tiki est une sculpture en bois ou en pierre. Il représente un homme trapu aux bras repliés et tendus vers l’avant, les mains posées sur le ventre et les jambes pliées. Il a une grosse tête qui symbolise la puissance et de gros yeux qui symbolisent le savoir. Il a également une grande bouche souvent expressive. Il peut représenter un homme en entier ou bien seulement une tête.

On trouvait aussi les tikis dans les Mara'e lieux de culte polynésien. Ils décoraient la pirogue sacrée. Des fouilles archéologiques récentes ont permis d'exhumer de nombreux Mara'e et de retrouver des tikis.

Certains tikis sont neutres, d'autres sont vivants et imprégnés de mana. Chaque tiki à sa personnalité propre et est doté d'un comportement ambigu. Parfois bénéfique pour un individu, un clan ou un lieu, il sera maléfique pour d'autres.

Le tiki est aussi le patron des sculpteurs. Il est aussi très présent dans l'art du tatouage maori et polynésien en général.

L'apprentissage de la sculpture et du tatouage de tiki (savoirs des dieux) était extrêmement codifié et rigoureux.

Les tikis devaient être représentés sous des proportions bien particulières. Comme ces arts requéraient le "mana", les artisans étaient des personnages puissants et craints. La posture des Tikis peut faire penser à certaines positions du Haka, danse du Pacifique du Sud. Il a une valeur rituelle comme une amulette. Selon la coutume maorie, il doit se transmettre de génération en génération. Représentant un humain, il évoque les ancêtres et peut ainsi symboliser la fertilité.

Cependant, ils ont chacun leur signification. Vous pourrez trouver des Tikis signifiant la sagesse, la fidélité, la danse, la tendresse, la force, « tabu » (ce qui est sacré) et le sourire. Des thèmes qui représentent l’Homme polynésien.

Voilà pourquoi j'ai voulu en ramener à la maison. Au déparrt j'en voulais un très grand en pierre pour mettre à l'entrée de la maison, mais c'était compliqué à ramener. Du coup je me suis offert un couple petit format en bois, un moaï en pierre de Rapa Nui et mon mari m'a ramené un autre tiki en bois, un peu plus grand. A notre prochain voyage on  ramènera un grand guerrier en bois pour le salon.

Le couple

20180402_142106

mon moaï

20180402_142115

le dernier tiki, de face et de profil

20180401_165337

20180401_165326

et mon deuxième petit coin de Tahiti, sauf le bateau qui lui vient de Madagascar.

20180402_145721

Et comme à chaque fois, il y a toujours une petite légende polynésienne

A Moorea, un tiki habitait dans un jardin depuis très longtemps. Pour éviter que l'on ne le lui vole, le propriétaire avait scellé le tiki dans du ciment. Peu de temps après, il ressentit des lourdeurs dans les jambes, puis ce fut la paralysie. Il resta ainsi jusqu'à ce qu'il fasse le lien entre ce qui lui arrivait et ce qu'il avait fait au Tiki.

117417105_o