Mon trop court séjour alsacien ne m'a pas permis de visiter tout ce qu'il y a à voir dans cette magnifique région. Tant pis cela me donnera l'occasion d'y retourner.

Mais j'ai quand même pu aller voir la Basilique Notre Dame des douleurs de Marienthal.

Le premier sanctuaire du Prieuré de Guillelmites, dit de la-Bienheureuse-Vierge-Marie, a été construit par Albert de Haguenau au milieu du 13e siècle. Au fil des siècles le pèlerinage à Marienthal est devenu le plus renommé des pèlerinages à la Vierge de toute la région du Rhin supérieur.
En 1842, Roberdeau, architecte de la ville de Haguenau, construit une chapelle contre la façade nord de l'église, dédiée à saint Joseph et réservée aux confessions.
L'édifice actuel sera construit par l'architecte du département Charles Morin entre 1863 et 1866, dans un style néo-gothique sobre. Il rehausse les murs, ajoute un transept à 2 absidioles pour les statues de pèlerinage, une nef avec bas-côtés et la tour-porche.
En 1870-1871 la chapelle des Confessions est reconstruite sous le contrôle de Morin.
En 1892 l'église est élevée au rang de basilique mineure.
La première statue de pèlerinage est celle de la Vierge à l'Enfant, du 15e siècle, élégante, (chapelle de gauche). Elle fut longtemps la seule.
L'autre statue est une Vierge de Pitié, fin 14e début 15e, de style plus populaire, qui ne sera exposée à part qu'à partir du 17e siècle.
Seule la statue de la Piéta est encore habillée de nos jours.
La Vierge était invoquée pour la libération des prisonniers.

Les vitraux de Jacques Le Chevallier peintre-verrier de Fontenay-aux-Roses seront posés entre 1952 et 1958.
Les peintures des absidioles datent de 1868-1869 et sont dues à A. Hochstuhl et à Sorg de Strasbourg.
En 1877-1878, Louis et François Icard décorent le chœur.
En 1887, Weyh de Colmar décore la nef et le transept.
En 1889, Martin Feuerstein pose ses peintures.
En 1958, lors de la rénovation de l'église les pierres sont lavées de leur peinture.
Les orgues actuelles modernes remplacent celles démontées en 1961.
Enfin la sculpture de la dormition de la Vierge, (bas-côté nord), est probablement l’œuvre de Frédéric Hammer, comme toutes les autres sculptures du début du 16e siècle conservées dans la basilique.

Petit patrimoine.com

L'extérieur

1

2

L'intérieur

3

4

5

6

Une bien belle basilique. Bon les photos de sont pas de moi car belle idiote que je suis, j'ai pris mon nikon avec une batterie vide!!!! C'est donc Monique qui a fait les photos avec son téléphone.

Merci à toi ma belle

stork-flying-coloring-page