A peine arrivée, la parisienne que je suis a vite refait surface, avec comme première ballade parisienne, la visite du musée du parfum Fragonard.

C'est Isabelle qui en a parlé une première fois sur son blog et qui m'a donné l'envie d'y aller.

F1

C'est en 1926 qu'Eugène FUCHS, décide de créer son entreprise à Grasse autour du concept nouveau de la vente de produits parfumés aux voyageurs en villégiature sur la Côte d'Azur.

Il choisit le nom de Fragonard en hommage au célèbre peintre, enfant du pays et fils de gantiers parfumeurs.. 4 générations se sont transmises les arcanes du métier.. Aujourd'hui l'entreprise familiale avec plusieurs unités de production à Grasse et en Italie, de nombreuses boutiques notamment à Paris et un musée du parfum, est dirigée par les descendantes: les soeurs Anne, Agnès et Françoise COSTA

104

Installé à deux pas de l'Opéra Garnier le nouveau musée du parfum a pris place au coeur d'un bâtiment chargé d'histoire. Au XIXème siècle vibrait ici l'Eden Théâtre réputé pour ses décors fastueux. Construit dans un style orientaliste, sa façade de l'époque arborait de magistrales têtes d'éléphants. Baptisé par la suite Grand Théâtre, il accueillit des ballets féériques. Ce lieu atypique devint de 1894 à 1896 un manège vélocipédique: pour une dizaine de francs, les Parisiens venaient y apprendre à pédaler afin de se familiariser avec ce nouveau moyen de locomotion en vogue.

En 1896, le lieu fut investit par le fabricant de meubles anglais Maple & Co, qui y installa un vaste show room d'avant garde, puisqu'il eut l'idée de présenter ses créations de mobilier en situation. Après 118 années d'existence, la boutique Maple cessa son activité et transmis en avril 2014 les clés à la maison Fragonard. S'ensuivirent 17 mois de travaux pour donner vie au musée, qui fut inauguré en octobre 2015.

L'achitecte François MURACCIOLE  a veillé à conserver  l'âme du lieu; ainsi de nombreux éléments structurels ont été revalorisés: poutres Eiffel, pavés de verres, murs en briques....

F2

La fameuse verrière en-stuquée

053

Le cabinet de curiosité

Ici une sélection d'objets évoquent l'histoire du laboratoir d'un parfumeur. Bocaux de pharmacie, cartes géographiques, instruments de mesure, planches de botaniques, pots de matières animales.

F3

La salle de fabrication

De l'ancien vélodrome, seule la coursive a été conservé. Ici sont suspendus des alambics et cuves de macération datant de la fin du XIX ème siècle.  Au centre de la salle trône  un imposant mélangeur  à  ailettes pour matières premières. 

Sans oublier les vitres tartinées de graisse,  sur lesquelles on disposait chaque jours des fleurs fraîches,  jusqu'à  ce que la graisse soit saturée de parfum; c'est l'extraction à  froid, remplacé  depuis par l'extraction à  chaud, plus rapide.

Et l'orgue à  parfum, ancienne table de travail du parfumeur qui accueille l'ensemble des essences nécessaires à  la composition d'une fragrance. 

F4

 

La deuxième partie du musée  est consacrée à  l'histoire du parfum, de l'antiquité  à  nos jours.

S'yS'y mêlent  flacons précieux,  pots à  khõls,  pomadiers  pots pourris, fontaine à parfum, brûle  parfum, nécessaire de toilette, etc.....

F5

F6

F7

F8

Ainsi se termine cette visite très instructive  et odorante. Je me suis régalée 

En sortant, plein feu sur la façade  du théâtre  Athénée 

20170804_104224

Et en retournant vers St Lazare prendre le train, les toujours aussi beaux dômes du Printemps. Je m'en lasse pas.

20170804_104448

Autant vous dire que le retour a  été laborieux car encore sous l'effet du décalage horaire. Je n'en pouvais plus.

Vite mon lit!!