Tikehau fait parti des 76 atolls composant les Tuamotu Gambier. Cet anneau à fleur d'eau de 75 km de circonférence est l'excroissance coralienne du sommet d'un volcan de 1750 mètres qui s'est enfoncé peu à peu jusqu'à disparaître ne laissant qu'un récif corallien.

Tuherahera est l'unique village de l'atoll, là où se concentre toute l'activité., situé sur le motu du même nom.

Tikehau

Tout en longueur le long de 2 routes parallèles, il se compose de l'aéroport mis en service en 1977, 2 épiceries, 3 snacks, une école primaire, une infirmerie, un abri anti cyclonique, la poste, la gendarmerie, la mairie et 4 églises (la communauté du christ; une église catholique, une protestante et une adventiste).

1

2

3

4

 la poste

5

la mairie

6

la gendarmerie

7

 et le point stratégique du village: le débarcadère. C'est là qu'arrive les caboteurs en provenance de papeete qui assure le ravitaillement et qui repartent chargés de coprah pour l'huilerie de Tahiti et de poissons.

C'est aussi là que partent les bâteaux qui vont ravitailler les autres motus isolés en marchandises diverses et variées.

8

 et sa petite plage

9

le snack ou nous déjeunions le midi, les 2 autres étaient fermés pour les vacances

10

11

 L'atoll est essentiellement composé de pêcheurs et de coprahculteurs. Quelques fermes perlières ont été en activité dans les années 1990/2000, mais cette activité a été abandonné depuis, la crise perlière étant passée par là.

L'unique passe pour entrer dans le lagon est la passe de Tuheiava; elle attire les plongeurs par sa grande diversité de faune marine: raies, barracuda, thons, requins etc...... Côté lagon les pêcheurs ont installé des pièges à poissons (perroquets, carangues, rougets etc.....) qui leur permette de fournir Papeete en poissons frais: 100 à 200 tonnes de poissons sont ainsi acheminé à Papeete chaque année.

La seule petite industrie de l'atolll est l'huilerie de Tikehau qui fabrique une huile de coco vierge. Dirigée par l'association Tamarii Taravaia depuis 2009, qui veut valoriser cette huile et ainsi permettrent aux jeunes de rester sur l'atoll et d'y vivre.

J'ai pu visiter cette petite huilerie et de dicuter avec son représentant? Nous avons beaucoup échanger, moi même faisant mes propres produits de beauté.

Tout d'abord, le coco est râpé

12

puis on presse la pulpe pour en extraire le lait

13

ce lait est ensuite pesé et mis dans des tubes, avant de passer à la centrifugeuse: 20 minutes à 4000 tours.

14

15

16

 les tubes sont ensuites réfrigérés pour en séparer le lait de l'eau, puis ils repassent à la centrifugeuse.

Ensuite l'huile obtenue est filtrée, et il n'y a plus qu'à mettre en bouteilles

17

18

 Ce procédé d'extraction à froid diffère totalement de celui de l'huilerie de Tahiti, où l'huile est chauffée pour y être raffinée.

L'association arrive à produire environ 100 à 150 litres par mois  qui sont vendu sur place mais aussi exporté sur Tahiti..

C'est une très belle initiative, aidée par le gouvernement polynésien.

DSCF3101

Voilà pour la ballade dans le village. Il nous reste maintenant à prendre le vélo pour faire le tour du motu pour aller voir les féaus et la cloche de Hina.

A bientôt donc

Capture d’écran 2016-10-12 à 09