french-polynesia_PressRelease-655x270

partie depuis le 28 mai de Lorient, la goélette scientifique Tara a déjà parcourue 22000km. Elle est dans les eaux polynésiennes depuis fin septembre pour 1 1/2 mois.

En escale à Papeete pour quelques jours avant d'aller aux Tuamotu et aux Gambier pour explorer la biodiversité des récifs coraliens.

A son bord des équipes internationales de biologistes, océanographes et spécialistes du plancton récolteront des échantillons de coraux, poissons de récifs, d'eau et d'algues.

Principal objectif: tenter d'établir le 1er état des lieux global des récifs de corail et en dévoiler la biodiversité.

Je suis allée voir l'exposition sur les récifs coraliens; hélas je n'ai pas pu visiter le bateau car le jour ou je suis allée, c'était réservé aux scolaires.

affiche-tarapacific-web-684x1024

En attendant je vous met un diaporama de l'expo et si vous voulez suivre tara dans son périple autour du monde, allez sur leur page face book: Tara expéditions.

 

Expédition TARA dans le pacific

D'autres liens ici et ici

 Pour celles et ceux que çà interesse, une description technique du bateau

DSC_0023

Caractéristiques techniques de Tara

Tara est le plus grand dériveur polaire du monde. Il a été conçu pour résister à la compression des glaces en mouvement et aux très basses températures.

  • Architectes : Bouvet – Petit

  • Chantier : SFCN

  • Pavillon : français

  • Classification : Bureau Veritas – 13/3 (E)

  • Longueur : 36 m

  • Largeur : 10 m

  • Tirant d'eau : 1,5 à 2,5 m

  • Poids : 130 tonnes

  • Matériau de la coque : aluminium

  • Mâts : deux de 27 m

  • Voilure : 400 m2

  • Propulsion à moteurs Diesel : 2 × 350 chevaux

  • Énergie : 2 × 22 kW, panneaux solaires et éoliennes

  • Autonomie : 5 000 milles

  • Moyen de communication : Iridium, Standard B et C, radio BLU

  • Matériel : 2 semi-rigides équipés de moteurs de 40 et 30 chevaux, 4 temps

  • Réservoir de fioul : 45 m3

  • Unité de dessalement : 200 l⋅h-1

  • Réservoir d’eau : 6 000 litres

  • Réservoir d’eaux usées : 7 000 litres

  • Capacité de couchages : 17 personnes

  • Traitement des déchets : 1 broyeur et 1 compacteur

 

Construite en France à l’initiative de Jean louis Etienne médecin explorateur, en 1989, dessinée par les architectes navals Luc Bouvet et Olivier Petit et baptisée Antarctica, cette goélette a parcouru toutes les mers du globe jusqu’en 1996.

Puis elle fut reprise par Peter Blake sous le nom de Seamaster, pour en faire l’instrument principal de son programme de défense de l’environnement soutenu par le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE). Tragiquement, l’aventure s’arrêta en 2001 sur le fleuve Amazone au Brésil à la suite du meurtre de Peter Blake par des pirates et le bateau fut alors laissé à quai pendant deux ans.

En 2003, le directeur général d’agnès b.Étienne Bourgois, acquiert le bateau et le rebaptise Tara. Il lance conjointement le projet Tara Expéditions pour faire prendre conscience de la fragilité de l’environnement. Depuis, Taraa réalisé de nombreuses expéditions dont l'expédition Tara Arctic et Tara Oceans. Le projet est dirigé aujourd'hui par Romain Troublé.

Bon week end