0.30 à 10H30. Une marée très très basse; donc pour aller à Papani derrière Petite Terre il nous fallait partir très tôt ce matin 7H30 c'était le grand maximum après la marée serait trop basse pour qu'on puisse passer le platier.

Le ciel à notre arrivée

DSCF3069

DSCF3070

 

Puis nous avons passé la matinée à marcher le long des rochers, sur le platier et jusqu'à la barrière de corail, avec de l'eau aux chevilles et à mi mollet. Ouille çà muscle les cuisses.

DSCF3078

DSCF3079

DSCF3085

DSCF3086

DSCF3087

 

DSCF3091

DSCF3092

 

Et notre bateau au sec posé sur le platier. On avait pris soin de mettre des parbatages dessous pour le protéger.

DSCF3090

Et au hasard de la ballade, des mues de crabes dans de drôle de positions

DSCF3081

DSCF3073

 

Un sept doigts

DSCF3093

DSCF3094

 

encore une murène, j'adore les observer et les photographier

DSCF3107

DSCF3110

 

Ces coquillages accrochés sur ce corail digital

DSCF3114

Et tout au long du platier, des centaines d'ophiures dans les trous de rochers qui agitaient leurs pattes dans tous les sens

DSCF3117

DSCF3075

DSCF3119

 

ce drôle de ver que j'ai bien failli ne pas voir

DSCF3121

Et encore une découverte avec cet oursin que je n'avais jamais vu: c'est un echinothrix calamares

DSCF3098

DSCF3104

DSCF3105

 

A voir en vrai il est absolument magnifique; et voilà ce qu'en dit Wikipedia:

C'est un oursin légèrement ovale, avec un test (coquille) d'environ 5 cm de diamètre maximum , mais mesurant jusqu'à 30 cm de diamètre total si l'on compte les radioles (piquants)‬. Comme quasiment tous les diadematidae (mais c'est chez Echinothrix calamaris que cela est le plus visible), il est pourvu de deux sortes de radioles, dites « primaires » et « secondaires ». Les plus longues lui servent à la locomotion et à la défense à distance : ce sont les radioles primaires (ou interambulacraires), très longues, creuses, épaisses et généralement annelées de blanc et de noir ou de brun (mais elles peuvent aussi être totalement blanches, ou pourpres, notamment chez les juvéniles, et parfois noires) ; elles sont tubulaires et ont souvent les pointes émoussées. Les radioles secondaires, plus courtes, sont aussi plus denses et plus fines, de couleur généralement marron sombre plus ou moins finement annelées : elles servent à la défense rapprochée, et sont pourvues de glandes à venin‪1‬. Ces radioles secondaires sont regroupées de manière à laisser apparaître cinq zones nues sur la partie centrale du test, en forme d'étoile : celle-ci peut être colorée, souvent de bleu‬. La papille anale, très détachée, est bien visible sur la face aborale ; elle est souvent claire et mouchetée de noir et de blanc, bordée à sa base d'une collerette, entourée d'ocelles qui octroient à l'oursin une vision rudimentaire‬.

Encore une belle journée de passée, même si le soleil n'était pas vraiment au rendez-vous.

Et maintenant je vais vous raconter l'histoire de deux blaireaux qui partent en mer en oubliant le repas du midi dans le four.

Hier soir je prépare une tarte aux poivrons que je laisse dans le four.

Et ce matin mon zhom mz dit: "c'est bon j'ai tout préparé".

Donc nous voilà partis, nous faisons notre ballade sur le platier et retour au bateau.

là zhom me dit:" au fait  tu l'as mise dans quoi la tarte?"

Oups! Grand moment de solitude....

" Dans rien; tu m'as dis que tu avais tout préparé!!"

"Ben non; j'ai juste fait le café et mis les boissons dans la glacière"

OK; donc la tarte est restée dans le four à la maison!! Du coup on n'a rien a mangé!

heureusement qu'au dernier moment j'ai mis un saucisson dans le panier et qu'à bord on a des gâteaux pour l'apéro!! maigre repas.

En tout cas on n'est pas morts de soif: on avait des bières, du rouge et un rosé pétillant!!!

 

DSCF3123

Et pour finir je vous offre la danse des ophiures

La danse des ophiures

 Allez demain on se lèvent encore tôt pour aller voir le platier du Sud. Et cette fois j'ai sortie la tarte du four!!!