Après avoir festoyé pendant deux jours et bien que n'étant pas très en forme à cause de cette satanée grippe, nous décidons de tenter une petite excursion en dehors de St Denis. Pas très loin, juste une petite heure de route en montagne; direction HELL BOURG  au coeur du Cirque de Salazie.

Un peu d'histoire:

Du fait de sa configuration géographique, le cirque de Salazie a connu un peuplement un peu tardif. Ce sont les esclaves en fuite qui ont commencé à l'investir. A partir de1830, des propiétaires ruinés s'y installent, suivis apès 1848 et l'abolition de l'esclavage par des petits colons n'ayant pas les moyens de payer leur main d'oeuvre. 

Peu à peu, on assiste à un métissage entre anciens esclaves et petits blancs désargentés.

En 1832, Adrien Pignolet de Fresnes et Adam de Villiers découvrent des sources en chassant le cabri. Le docteur Vinson leur trouve des vertus médicinales et c'est ainsi que débute l'histoire du village qui sera baptisé en 1842 du nom du gouverneur M. De Hell.

En 1852 est créé la société anonyme de l'établissement thermal de Salazie et Hell Bourg connait une belle époque de prospérité jusque dans les années 1920. C'est le cyclone de 1948 qui donnera le coup de grâce à l'essor du village avec la destruction des sources.

Un paradis pour ceux qui aiment la nature, les randonnées et les cascades, et ceux qui préfèrent l'architecture et le patrimoine, avec les jolies cases créoles, et surtout les anciens termes.

La ballade fut belle, malheureusement sous de gros nuages gris et la pluie nous attendait à notre arrivée; du coup après un passage à l'office du tourisme, nous étions un peu déçus car le sentier des 3 cascades ainsi que la randonnée au Trou de fer, étaient fermées pour cause de dangerosité. Il ne nous restait plus que la visite aux termes et un tour du village à faire.

Bon d'un autre côté, vu comme je ne tiens pas encore trop debout, je n'aurait pas pu faire les randonnées. ce n'est que partie remise.

Nous voilà donc sur le chemin réaménagé donc facile d'accès: ballade au milieu des fleurs, notamment des massifs d'hortensias bleus de toute beauté. On arrive après une dizaine de minutes de marche à quelques restes de bâtiments où subsistent les carrelages des parements et une petitefontaine qui a été dégagée des boues qui la recouvraient; ainsi que les vestiges d'un bâtiment carré qui abritait une petite centrale hydro électrique qui a permis d'alimenter en électricité le village dès 1920.

 Les anciens termes

Ballade sur le chemin des fleurs

Ballade dans le village et sur la route du retour, les cascades

Malheureusement mon état de santé et le mauvais temps ne nous ont pas permis de visiter le cimetière paysager et la maison Folio; se sera j'espère pour une autre fois, mais il m'est difficile de marcher avec des quintes de toux continuelles et surtout avec les canaux auditifs bouchés qui font que je n'entend pratiquement rien.(ni les gens, ni les voitures). Donc nous décidons de rentrer, mais quand même contents de cette 1ère sortie.