ATTENTION CE POST EST CLASSE X ......

Me revoilà à Paris; le retour a été difficile vous vous en doutez, mais je devais revoir le médecin pour un contrôle avant mon départ, donc pas eu le choix!! 

Du coup hier avec ma belle mère on a décidé de s'encanailler un peu et d'aller nous promener entre la Place Blanche et Pigalle.

Au départ on y allait pour voir 

P2270038

P2270036

P2270037

et l'ancien théatre aujourd'hui reconverti en boîte de nuit

P2270019

Puis chemin faisant nous nous sommes promenées dans Pigalle. J'avoue avoir été un peu déçue, car la journée le quartier est plutôt mort, la "faune parisienne" ne sortant que le soir.

Nous avons donc fait du lèche vitrine (sans mauvais jeu de mots) et surtout bien rigolé car....

P2270020

P2270024

P2270029

j'avoue nous n'avons pas fait que regarder les vitrines, mais nous sommes entrées pour voir dans quelques magasins.

Très instructif, même si certains gadjets nous ont laissé un peu perplex quand a leur utilisation...

Le plus drôle c'est qu'il n'y avait pas que des jeunes, nous avons croisédes couples bien plus agés que nous, comme quoi on s'instruit à tout âge!!!!

Mais la plus grosse crise de fou c'est quand une vendeuse a dit qu'on pouvait essayer certains gadjets. Bon là on a quand même pas osé.

P2270032

P2270028

et si certaines tenues nous ont interlookées, le rayon lingerie nous a bien plu; il y en avait pour tout les goûts, mais certaines étaient vraiment belles

P2270033

P2270034

et voilà une chouette après midi de passée. 

Encore deux jours au froid et samedi je m'envole pour le chaud!!! (quoique cette après midi l'ai été un peu quand même)

Petite histoire du Moulin Rouge tiré de Wikipedia

La Belle Epoque est une période de paix et d’optimisme marquée par le progrès industriel et un foisonnement culturel particulièrement riche. Les expositions universelles de 1889 et de 1900 en sont les symboles. Le japonisme, courant artistique d’inspiration orientale avec pour brillant disciple Toulouse Lautrec, est à son apogée. Montmartre, qui au milieu d’un Paris de plus en plus gigantesque et dépersonnalisé a su garder une ambiance de village bucolique

Étymologiquement, « cabaret » ou « cabret », terme d’origine picarde, signifiait « petite chambre » ou « établissement où l’on sert des boissons ». Cela représentait donc un établissement cosy, chaleureux, convivial où l’on pouvait s’amuser et lâcher prise. La revue, quant à elle, est à l’époque une petite pièce comique ou satirique passant en revue l’actualité et ses personnalités avec humour, irrévérence, un côté pirate, léger et humain. Il y a eu jusqu’à 30 moulins sur la Butte Montmartre dont 12 rue Lepic qui broyaient du grain, du maïs, du plâtre, de la pierre.

Le 6 octobre 1889, ouverture du Moulin rouge, dans le Jardin de Paris au pied de la Butte Montmartre. Son créateur Joseph Oller et son directeur Charles Zidler sont des redoutables hommes d’affaires, qui connaissent bien les goûts du public. L’objectif est de permettre aux plus riches de venir s’encanailler dans un quartier à la mode, Montmartre. Le lieu extravagant – le jardin est agrémenté d’un gigantesque éléphant – permet à toutes les populations de se mélanger. Petits employés, résidants de la place Blanche, artistes, bourgeois, hommes d’affaires, femmes élégantes et étrangers de passage s’y côtoient. Surnommé « Le Premier Palais des Femmes » par Oller et Zidler, le cabaret connait rapidement un vif succès.

Une architecture de salle révolutionnaire qui permettait des changements de décor rapides et où tous les publics se mélangeaient. Des soirées festives, au champagne, où l’on danse et rit énormément grâce à des attractions pleines d’humour et qui changent régulièrement, comme celle du Pétomane.

Une nouvelle danse inspirée du Quadrille ou « chahut » et de plus en plus populaire : le French Cancan, exécutée sur un rythme endiablé par des danseuses aux costumes affriolants. Des danseuses illustres resteront dans l’Histoire du Moulin rouge incluant La Goulue ; Jane Avril, la Môme Fromage, Grille d’Égout, Nini Pattes en l’Air et Yvette Guilbert. Le Moulin rouge est un lieu aimé des artistes, dont le plus emblématique fut Henri de Toulouse Lautrec. Ses affiches et ses tableaux assurèrent au Moulin rouge une notoriété rapide et internationale.