Et voilà, notre séjour touche à sa fin! Hélas dans deux jours nous reprenons l'avion!!

Alors nous allons profiter de ces deux journées pour..... ne rien faire ou presque: ballades sur la plage et chaise longue sur la terrasse!!

Et ce matin, j'ai réussi à décider zhom de m'accompagner sur la plage pour ramasser des coquillages.

Au départ on devait juste faire une petite ballade, et puis nous avons marché, admirant la vie de la plage, ramassant des coquillages, et du coup nous nous sommes retrouvés pratiquement à l'embouchure de l'estuire de la Betsiboka, soit 3 km!!!

Bon le retour fut un peu dur, mais qu'elle belle ballade!!!

Petite Plage et au loin l'estuaire

PC310259

PC310260

PC310262

PC310278

Et puis, il y a:

ceux qui pêchent du bord de la plage

PC300228

les vendeuses de fruits, huitres et autres qui arpentent inlassablement la plage

PC300230

ceux qui partent pêcher en mer

PC310254

ceux qui se font piéger par la marée basse et qui restent tankés sur le platier

PC300235

et comme toujours les enfants qui viennent poser oubliant toute pudeur

PC310238

et ces drôles de dessins sur le sable... Un message de Neptune?

PC310244

PC310245

et non; le responsable c'est...

PC310248

ce joli petit bigorneau tout blanc!!

PC310247

et les tas de sable des vers marins

PC300236

nous admirons aussi les traces que laisse la mer en se retirant, aux formes étranges

PC300233

PC310256

PC310280

PC310281

PC310282

arrivé à l'estuaire, nous découvrons le village des pêcheurs

PC310264

PC310267

PC310273

et sur la route du retour, nous voyons des bateaux encore et toujours, joliment peint

PC310240

PC310287

PC310288

et cet incroyable viel homme, tailleur de bloc de corail, en plein soleil

PC310290

pour faire ces petites tablettes dont se servent les femmes pour frotter le bois de santal qui sert aux masques de beauté

PC310292

et cette non moins incroyable vieille dame, pêcheuse de son état

PC310284

Fin de la ballade.

Nous rentrons assoifés et bien crevés, mais heureux de ces rencontre diverses.

la nature et les gens sont beaux quand ils vivent en harmonie.

Vite, une bonne douche et nous passons à table, car pendant que nous nous balladions, Claude nous a préparé un bon repas.